La Journée sans voiture à Paris en 2016. En 2017, l'interdiction de circuler pour les véhicules motorisés est étendue à tout Paris intra-muros hors périphérique et bois de Boulogne et de Vincennes.
La Journée sans voiture à Paris en 2016. En 2017, l'interdiction de circuler pour les véhicules motorisés est étendue à tout Paris intra-muros hors périphérique et bois de Boulogne et de Vincennes. — Tristan Reynaud/SIPA

SOCIETE

Journée sans voiture: Un bilan «très positif», selon la Mairie, des Parisiens partagés

Le Préfecture de police a de son côté dressé cinq PV pour « non-respect de l'arrêté », sur 54 infractions relevées...

Après une édition 2015 limitée au cœur de Paris, puis une édition 2016 à l’échelle du centre-ville élargi, la « journée sans voiture » était étendue ce dimanche à toute la capitale. Objectif de l’initiative mise en place par la Ville de Paris, où le débat sur la place de l’automobile fait rage ces derniers mois : Sensibiliser les habitants « à la nécessité de modifier leur comportement vis-à-vis de la voiture » et montrer que les villes doivent « lutter contre la pollution liée au trafic routier ».

« Bilan très positif »

« Pendant sept heures, Parisiens, Franciliens et visiteurs ont profité d’une ville plus apaisée, plus calme et moins polluée, en se déplaçant à pied, à vélo ou avec les transports en commun », indique la mairie dans un communiqué, tirant un « bilan très positif » : « Le périmètre élargi a été apprécié et respecté, tandis que les niveaux de pollution et de bruit ont marqué une baisse importante ».

Selon l’hôtel de ville, entre 11h et 12h, dès la première heure de l’opération, le trafic automobile intramuros a chuté de 52 % par rapport au dimanche précédent à la même heure, et de plus de 56 % par rapport au dimanche 2 octobre 2016 à la même heure. Par ailleurs, l’association Airparif a réalisé des mesures indépendantes tout au long de la journée grâce à des capteurs fixes et à un vélo équipé d’appareils de mesure. Elle a constaté « une diminution accrue des niveaux de dioxyde d’azote le long des grands axes » mais aussi le long des « voies d’accès à la capitale ».

Le Préfecture de police a de son côté dressé cinq PV pour « non-respect de l’arrêté », sur 54 infractions relevées (vitesse excessive, feux rouges, téléphone…). Sur Twitter, des Parisiens étaient plus partagés sur le succès de l’opération.

« Journée cent voitures »

« Sans bruit, sans stress ». A pied ou à vélo, de nombreux Parisiens ont pleinement profité de Paris sans véhicule,

D’autres, en revanche, trouvaient que les voitures étaient encore bien présentes dans la capitale. « Je trouve cette journée sans voiture hypocrite. Pour se permettre une telle journée il aurait fallu prévoir des moyens de stationnement à la périphérie de Paris. Résultats: Des embouteillages monstres », témoigne aussi Inès pour 20 Minutes.