Paris: Jardin suspendu, serre... Découvrez le futur visage de la Tour Montparnasse

URBANISME L’agence française d’architectes « Nouvelle AOM » a remporté ce mardi le concours international lancé en juin 2016 pour la rénovation de la Tour Montparnasse (15e)…

Romain Lescurieux

— 

La future Tour Montparnasse
La future Tour Montparnasse — Nouvelle AOM / Luxigon3

Prête à se faire lifter. Ce mardi, l’Ensemble Immobilier Tour Maine-Montparnasse (EITMM) et la mairie de Paris ont dévoilé le nom du grand gagnant du concours international lancé en juin 2016 pour la rénovation et la métamorphose de la Tour Montparnasse (15e arrondissement). Après s’être démarquée parmi 700 projets venus du monde entier, puis sept, l’agence française d’architectes Nouvelle AOM a finalement remporté la mise, face à son ultime concurrent, l’Américain Studio Gang.

>> Lire aussi. Paris: Un concours d'architectes lancé ce jeudi pour redessiner la Tour Montparnasse

Les travaux débuteront fin 2019 et dureront près de trois ans et demi. Soit une livraison à temps pour les Jeux olympiques de 2024. Objectif : « Redonner une identité forte, innovante, dynamique et ambitieuse au premier gratte-ciel de Paris (210 mètres), né il y a plus de 40 ans », souligne l’EITMM. Et qui est devenu mal-aimé, au fil des ans.

« Tourner la page de l’amiante »

Le dessein de l’agence Nouvelle AOM a répondu selon les organisateurs du concours à plusieurs enjeux : l’image, la modernité, l’attractivité et la santé publique. « Il faut que cette tour s’inscrive dans l’urbanisme parisien, en étant un projet exemplaire en termes de traitement des énergies », a déclaré le président de la copropriété de la tour, Gilles Vuillemard, au Pavillon de l’Arsenal (4e arrondissement) à l’occasion de la désignation du lauréat. « Elle représente aussi l’occasion de tourner la page de l’amiante. Cette rénovation va permettre de traiter tous les résidus », précise-t-il avant d’ajouter : « c’est un projet sensible et intelligent. Une tour connectée au quartier qui vivra 24h/24 ». Et ce, pour un montant de 300 millions, entièrement financés par les copropriétaires de la Tour.

Une grande serre de 18 mètres s'ajoutera à la Tour
Une grande serre de 18 mètres s'ajoutera à la Tour - Nouvelle AOM / Luxigon3

Un restaurant, un hôtel, une boîte de nuit, des bureaux, un jardin suspendu et une grande serre de 18 mètres de haut venant coiffer et agrandir l’édifice… Voilà le futur visage de la Tour Montparnasse. « Ce concours était important car cette tour occupe une place importante et est considérée à tort ou à raison comme un traumatisme », a affirmé de son côté Jean-Louis Missika, adjoint à la maire de Paris, chargé de l’urbanisme et de l’architecture. « Ce projet est respectueux d’un patrimoine urbain et audacieux d’un point de vue technique et esthétique », conclut-il. « Nous espérons que les Parisiens seront fiers de cette tour et qu’ils se l’approprieront », enchérit Gilles Vuillemard. Du côté des gagnants, on se félicite.

« Un phare » d’une capacité de 12.000 personnes

« Au départ, c’est une tour que l’on aimait, que l’on côtoyait et nous l’avons adoptée. Nous avons voulu garder sa forme, sa signature mais en la métamorphosant avec un aspect clair et transparent et sobre énergétiquement », analyse Mathurin Hardel, associé au sein de l’agence Nouvelle AOM. « Nouvelle référence du Paris du 21e siècle », ce « phare » en ébullition de jour comme de nuit pourra accueillir 12.000 personnes et sera ouvert aux visiteurs, aux touristes et Parisiens.

Ces derniers peuvent d’ailleurs découvrir à partir de ce mercredi au Pavillon de l’Arsenal, les propositions, maquettes et contours du projet de Nouvelle AOM et de Studio Gang, tous deux finalistes de la compétition, ainsi que des autres agences en lice au tour précédent : Architecture Studio, Dominique Perrault Architecture, MAD Architects et DGLA, OMA, et PLP Architecture.