Paris : Les salariés de velib' attaquent JCDecaux et Smoovengo en justice

VELIB Ils réclament le maintien de leurs conditions de travail suite à l’annonce de reprise par Smoovengo…

lucien petit-felici

— 

Les salariés de velib' attaquent JCDecaux et Smovengo en justice
Les salariés de velib' attaquent JCDecaux et Smovengo en justice — Bertrand Guay AFP
  • Les salariés de velib' ont entamé une action en justice contre les sociétés JCDecaux et Smovengo.
  • Ils réclament un transfert de leur contrat de travail aux mêmes conditions suite à l’annonce de reprise par Smoovengo.

Les salariés de la société velib' et leur avocat ont annoncé ce mardi 19 septembre qu’ils attaquaient les sociétés JCDecaux et Smoovengo en justice. En effet, JCDecaux, qui exploitait les velib', a perdu ce marché emblématique face à la PME montpelliéraine Smoove. Les salariés de velib' souhaitent obtenir un transfert de leur contrat de travail aux mêmes conditions. Ils ont donc décidé d'attaquer en justice le groupe sortant et le groupe repreneur afin d'obtenir gain de cause.

L'application de la loi

Leur avocat, maître Arthur Bouchat, indique que les salariés de velib' demandent simplement l'application du Code du travail qui, en son article L1224-1, prévoit l'obligation d'un tel transfert.

Smoovengo a annoncé ce lundi le recrutement de 300 employés en CDI et assure que les conditions de travail seront «équivalentes» à celles proposées chez JCDecaux. Pas de quoi convaincre les salariés, qui craignent une détérioration de leurs conditions de travail. «Si Smovengo compte mettre en oeuvre le transfert des contrats de travail, qu'ils le disent tout de suite, sinon ce communiqué de presse n'a pas de valeur», a indiqué Me Bouchat, interrogé par l'AFP.

De nouveaux velib

Elargi à la métropole du Grand Paris, Velib' proposera à partir du 1er janvier 2018 des vélos présentés comme plus légers et solides. Un tiers d'entre eux sera électrique. Cette nouvelle formule s'accompagnera d'une nouvelle grille tarifaire, qui sera dévoilée cet automne.