Seine-Saint-Denis: Aulnay installe de faux piétons pour protéger ses enfants

SECURITE ROUTIERE La mairie d’Aulnay-sous-Bois entend lutter contre les accidents de la route, récurrents dans la ville…

Lucien Petit-Felici
— 
La mairie d'Aulnay-sous-Bois met en place de petites silhouettes Pieto à proximité des écoles
La mairie d'Aulnay-sous-Bois met en place de petites silhouettes Pieto à proximité des écoles — L Petit-Felici/20 Minutes
  • La mairie d’Aulnay-sous-Bois a mis en place des figurines de la taille d’enfants de huit ans aux passages piétons situés à proximité des écoles.
  • Elle entend ainsi responsabiliser les automobilistes et lutter contre les accidents de la route, fréquents dans cette ville de Seine-Saint-Denis.

Ce sont 20 petites silhouettes connues sous le nom de « Pieto » qui ont fait leur apparition sur les passages piétons de la ville d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), fin août. Déployées à proximité des écoles pour un coût de 16.680 euros, ces figurines ont pour objet d’améliorer la sécurité des piétons, et notamment des écoliers.

« En plus de la signalisation existante, de jour, ces silhouettes permettront d’avertir les automobilistes qu’ils circulent à proximité de groupes scolaires et qu’il convient donc d’être vigilant et de ralentir, explique Bruno Beschizza, maire (LR) d’Aulnay-sous-Bois. En hiver, quand le soleil se couche plus tôt, la visibilité des piétons, et surtout des enfants à la sortie des écoles, est nettement moindre. » Pieto est donc muni de bandes réfléchissantes pour rappeler aux conducteurs qu’il y a un passage piéton, la proximité d’une école et qu’il faut lever le pied.

Des accidents récurrents

La mairie entend ainsi prévenir les accidents de la route, récurrents à Aulnay-sous-Bois. « Ici, c’est tous les jours ! », se plaint Georges, le gérant d’un café. La ville est cernée par les autoroutes A1, A3 et A104 et traversée par les nationales 2 et 370. Certains véhicules, trop nombreux, circulent souvent à trop vive allure. « Il y a des jours où c’est infernal. Chez certaines personnes, les étagères tremblent à cause des camions. Avant-hier encore, un petit garçon s’est fait renverser. Ça arrive souvent », déclare Sylvie, une agent chargée de la sécurité routière. En 2016, la commune a connu une longue série d’accidents de la route ayant fait un mort et treize blessés en l’espace d’un mois. En octobre 2016, c’est une femme enceinte et son bébé en poussette qui avaient été percutés par un automobiliste, rapportait Le Parisien.

Les riverains sont cependant partagés sur la pertinence et l’efficacité de cette mesure. « Les silhouettes ne sont pas assez visibles, met en garde un égoutier, il faudrait qu’ils soient plus grands, plus voyants, sinon cela ne sera pas efficace. » Certains riverains ne sont pas de cet avis. C’est le cas d’un automobiliste interrogé par 20 Minutes. « Moi, je trouve ça super, se réjouit-il, Aulnay-sous-Bois était en retard sur d’autres villes qui avaient déjà mis en place un tel dispositif. C’est assez voyant et en plus je trouve ça assez joli ».

Des radars automatiques sur des feux de signalisation

Sylvie trouve également l’idée bonne, « mais il faudrait aussi en mettre sur la grande avenue que les enfants traversent mais également de nombreuses personnes âgées. Il faudrait aussi plus de signalisation et des ralentisseurs. Je l’ai demandé à la mairie mais ils m’ont répondu que c’était du ressort du département ». Georges est de cet avis, mais pense que « cela ne sera pas efficace, il y a beaucoup trop de monde. Il faudrait qu’ils soient plus grands et qu’on installe des ralentisseurs ».

« Cela ne va malheureusement pas tout régler mais c’est une mesure qui s’ajoute aux autres et qui permet de réduire les risques. Si ces équipements permettent d’éviter ne serait-ce qu’un accident, c’est évidemment bon à prendre. Et en plus, c’est plutôt joli et ludique ! », s’enthousiasme Bruno Beschizza. Cette mesure préventive vient s’ajouter à un investissement de 26.800 euros dans les radars automatiques, indique Le Parisien, dont certains reliés à des feux de signalisation.