VIDEO. Laboratoire d'explosifs de Villejuif: Gérard Collomb évoque «des liens» avec la Syrie, un troisième homme en garde à vue

POLICE Un laboratoire d'explosifs a été découvert mercredi dans cette commune du Val-de-Marne...

G. N. avec AFP

— 

Des policiers sécurisent les abords de l'appartement où a été découvert un laboratoire clandestin d'explosifs, mercredi 6 septembre.
Des policiers sécurisent les abords de l'appartement où a été découvert un laboratoire clandestin d'explosifs, mercredi 6 septembre. — Christophe Ena/AP/SIPA
  • Le ministre de l’intérieur Gérard Collomb évoque « des liens » avec la Syrie après la découverte d’un laboratoire clandestin de fabrication d’explosifs à Villejuif.
  • Un troisième individu a été placé en garde à vue dans la nuit de mercredi à jeudi dans le cadre de cette enquête.

Gérard Collomb a évoqué ce jeudi matin « des liens » avec la Syrie après la découverte d’un laboratoire d’explosifs artisanaux à Villejuif mercredi. Par ailleurs, un troisième individu a été placé en garde à vue dans la nuit de mercredi à jeudi dans le cadre de cette enquête, a-t-on appris de source judiciaire.

Deux hommes âgés de 36 et 47 ans avaient été arrêtés mercredi au Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne) une commune voisine de Villejuif et placés en garde à vue. Dans un appartement de Villejuif, les enquêteurs ont retrouvé 100 grammes de TATP prêt à l’emploi, un explosif artisanal instable, ainsi que du matériel destiné à « conditionner un colis piégé » et des produits chimiques.

Des coups de téléphone échangés avec la Syrie

« Ces gens étaient liés au terrorisme », a déclaré Gérard Collomb sur France Info.. Il y a « un certain nombre de liens et des communications téléphoniques » avec le théâtre syrien. « On a pu voir qu'il y avait des [coups de] téléphones qui avaient été échangés » avec la Syrie, a poursuivi le ministre, selon qui les deux gardés à vue « nient le caractère terroriste » de l'attaque qu'ils préparaient. Des sources proches de l'enquête se montraient plus prudentes sur ce point.

« Ils parlent d'avoir voulu faire sauter des banques avec le TATP, mais ce que l'on voit, c'est qu'ils étaient liés avec le terrorisme, c'est plutôt dans cette direction qu'il faut chercher. »