Seine-et-Marne: L'homme qui a foncé dans la pizzeria «commence à réaliser le mal qu'il a fait»

FAITS DIVERS Le conducteur ne parvient pas à expliquer son geste…

Lucien Petit-Felici

— 

Le 14 août, un homme a foncé avec sa voiture dans une pizzéria des Sept-Sorts (Seine-et-Marne). Une adolescente de 13 ans est décédée et douze personnes ont été blessées.
Le 14 août, un homme a foncé avec sa voiture dans une pizzéria des Sept-Sorts (Seine-et-Marne). Une adolescente de 13 ans est décédée et douze personnes ont été blessées. — Leonard ORTUSO / Sdis77 / AFP

Plus de trois semaines après le drame de la pizzeria de Sept-Sorts (Seine-et-Marne), Maître Emmanuel Giordana, l’avocat du conducteur s’est exprimé pour la première fois au micro de RTL. Le 14 août 2017, un véhicule fonçait intentionnellement sur la façade d’une pizzeria, causant la mort d’une fillette de treize ans et blessant douze personnes.

Délires de persécution

Selon Maître Giordana, son client « ne parvient encore pas lui-même à expliquer les raisons de son geste, il n’en a pas. » A nos confrères, l’avocat assure toutefois que son client « commence à réaliser tout le mal qu’il a fait » et nie toute préméditation de la part de ce dernier. Il évoque une perte de contrôle du conducteur, ainsi que des délires de persécution. « ll explique simplement qu’il se sentait très mal, épié, observé. Il avait d’ailleurs, le jour des faits, changé la serrure de son logement ». Maître Giordana déclare attendre les résultats des expertises psychiatriques qui détermineront la responsabilité ou l’irresponsabilité pénale de son client.

>> A lire aussi: Les propos «flous» et «incohérents» de l'homme suspecté d'avoir foncé dans la pizzeria

Ce dernier avait été mis en examen pour meurtre aggravé, tentatives de meurtre, dégradations par un moyen dangereux et conduite sous l’emprise de stupéfiants. Un examen psychiatrique préliminaire avait permis de déceler chez lui un profil fragile et instable. Son état mental avait toutefois été jugé compatible avec la détention, et il n’avait donc pas été placé en psychiatrie.