Tour Eiffel: Le parquet antiterroriste saisi de l'enquête après l'interpellation d'un homme qui portait une arme blanche

FAITS DIVERS L'homme affirme qu'il voulait s'en prendre à un militaire...

20 Minutes avec AFP

— 

La tour Eiffel (illustration).
La tour Eiffel (illustration). — Irina Kalashnikova/SIPA

La section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie de l'enquête ce dimanche après l'interpellation samedi soir d'un homme au pied de la Tour Eiffel. Il a été arrêté en possession d'une arme blanche alors qu’il tentait de forcer l’un des contrôles de sécurité de la tour Eiffel vers 23h30, a indiqué la Société d’exploitation de la tour Eiffel (SETE) dans un communiqué.

L'enquête est ouverte pour « association de malfaiteurs terroriste en vue de commettre des crimes d'atteinte aux personnes » et « tentatives d'assassinat sur personnes dépositaires de l'autorité publique », a précisé le parquet. En garde à vue, l'homme a affirmé qu'« il voulait commettre un attentat contre un militaire et était en lien avec un membre du groupe jihadiste Etat islamique qui l'aurait encouragé à passer à l'acte », selon une source proche de l'enquête.

>> A lire aussi : La Tour Eiffel s'illumine pour Neymar

Personnalité fragile

Il n’y a pas eu de blessé. Les premières investigations ont mis en lumière la personnalité très fragile de ce Français né en 1998. Il était hospitalisé dans un service psychiatrique depuis plusieurs mois et sa mesure d'hospitalisation avait été renouvelée le 27 juillet pour six mois, d'après la source proche de l'enquête. Il était en permission de sortie du 4 au 6 août, a ajouté la même source. Une perquisition à son domicile était toujours en cours dimanche après-midi.

Selon une source proche de l'enquête citée par le Parisien, l'homme avait menacé des agents SNCF et fait l'apologie du terrorisme en 2015, ce qui lui avait valu une condamnation à quatre mois de prison avec sursis ainsi qu'une inscription au fichier de traitement des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT).

Fermeture avancée

La tour Eiffel, qui arborait les couleurs du PSG jusqu’à 1h dimanche, accueille ses derniers visiteurs jusqu’à minuit tous les jours de l’année et ferme ses portes à 00h45. « Les forces de police présentes sur place ont procédé à une vérification complète du site et ont demandé son évacuation vers 00h30 », soit un quart d’heure avant l’heure habituelle, poursuit le communiqué.

>> A lire aussi : Un policier blessé par un coup de tour Eiffel miniature

La Société d’exploitation se félicite du fait que « les procédures de confinement du monument ont été parfaitement appliquées au sol et dans les étages ». Le nombre de visiteurs se trouvant sur les lieux au moment de l’incident n’a pas été communiqué.