Récidive: Un ripou dans la PJ parisienne placé en détention provisoire

CORRUPTION Il avait déjà été placé en garde à vue en 2004 pour des faits similaires...

L.Gam.

— 

(photo d'illustration) Un commandant de la PJ de Paris arrêté cette semaine.
(photo d'illustration) Un commandant de la PJ de Paris arrêté cette semaine. — Christophe Ena/AP/SIPA

Même mis au placard, il continuait ses magouilles. Un commandant de la police judiciaire de Paris a été mis en examen et placé en détention provisoire mercredi pour avoir consulté des fichiers de manière frauduleuse, d’après des sources proches de l’enquête.

« La police judiciaire a fait un signalement il y a quelques mois à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) pour des consultations et usages de fichiers pas conformes », selon une source proche de l’enquête confirmant une information du Parisien. « Il s’agit d’une affaire de corruption, une information judiciaire a été ouverte » et le commandant après sa garde à vue a été « mis en examen et placé en détention provisoire », selon une autre source proche de l’enquête. « C’est un cas isolé », a précisé une de ces sources.

>> A lire aussi : Des agents de la police judiciaire et du renseignement territorial privés d'Internet

Une première garde à vue en 2004

« C’est un ancien de la brigade des stupéfiants qui avait pour tâche autrefois de gérer des informateurs, indique Le Parisien citant une source proche de l’affaire. Mais, en 2004, il avait été placé en garde à vue, car on le soupçonnait d’avoir livré des informations confidentielles aux trafiquants de drogue. »

Il avait ensuite été mis au placard dans un service d’appui judiciaire mais n’avait semble-t-il pas arrêté ses magouilles. Selon Le Parisien, les renseignements fournis par le commandant servaient à établir des papiers pour des voitures volées.