Bassin de la Villette: «Pour tomber malade, il faudrait boire beaucoup plus qu'une tasse»

INTERVIEW Praticienne hospitalière en hygiène, la Dr Najiby Kassis-Chikhani fait le point sur la bactérie à l'origine de la fermeture des bassins de la Villette aux baigneurs, ce lundi...

Propos recueillis par Julie Bossart

— 

Un chimiste procède à l'analyse à l'analyse d'une goutte d'eau potable (Illustration).
Un chimiste procède à l'analyse à l'analyse d'une goutte d'eau potable (Illustration). — DCEYRAC

Non, les baigneurs qui s’esbaudissent depuis une semaine dans les bassins de la Villette, à Paris, n’ont pas manqué d’hygiène au point de provoquer la fermeture du site au public, lundi. A l’instar de la Mairie, Najiby Kassis-Chikhani, praticienne hospitalière en hygiène à l’Assistance publique-hôpitaux de Paris, se montre rassurante quant à l’entérocoque, cette bactérie intestinale retrouvée en taux supérieur aux normes. D’ailleurs, la baignade a de nouveau été autorisée ce mardi matin.

Passage obligé par la douche avant de se baigner.
Passage obligé par la douche avant de se baigner. - COMESITTLER

Pouvez-vous nous expliquer ce qu’est, au juste, l’entérocoque, surnommée pudiquement la bactérie intestinale, et ses conséquences ?

L’entérocoque est une bactérie présente dans notre tube digestif, au même titre que l’Escherichia coli, et que le corps évacue lorsque l’on fait ses besoins. Elle peut provoquer des gastro-entérites, des otites ou encore des conjonctivites. Ce n’est pas une bactérie en elle-même très pathogène. Ce qui la rend infectieuse, c’est si sa concentration en un même endroit est trop forte.

C’est ce qui a été le cas lundi, au bassin de la Villette. La Mairie a avancé que ce sont les pluies qui se sont abattues sur la capitale qui ont provoqué la pollution. Qu’en pensez-vous ?

C’est, la plupart du temps, l’une des principales raisons. Lorsque les pluies sont importantes, elles peuvent effectivement provoquer le débordement des caniveaux, par exemple. Quant aux baigneurs qui défèquent dans l’eau, ça existe, mais, franchement, il faudrait des quantités incroyables d’excréments pour créer une contamination. La Seine est très vaste et ses eaux sont rapidement renouvelées. Si les bassins ont rouvert dès aujourd’hui, c’est bien que c’était une concentration très ponctuelle.

Pour résumer, il n’y a pas de risque de tomber malade en buvant la tasse ?

Non, ou alors il faudrait boire beaucoup plus qu’une tasse. Le seul moyen de se prémunir de ces bactéries, c’est d’écouter les directives. Donc, si la baignade n’est pas autorisée, on ne s’obstine pas.

Fermé à la baignade lundi en raison de la détection d'une bactérie, le bassin de la Villette a rouvert mardi.
Fermé à la baignade lundi en raison de la détection d'une bactérie, le bassin de la Villette a rouvert mardi. - ELICHTFELD