Yvelines: Les policiers sauvent un chien enchaîné dans une fourgonnette depuis plusieurs années

MALTRAITANCE ANIMALE Le propriétaire d'Echo, vigile de formation, devra répondre de ses actes devant la justice...

J. B.
— 
"L'animal avait cinq fois moins d'espace que dans un refuge SPA", selon l'un des policiers intervenus à Saint-Cyr-l'Ecole, le 16 juillet. (Illustration) APLAVEVSKI
"L'animal avait cinq fois moins d'espace que dans un refuge SPA", selon l'un des policiers intervenus à Saint-Cyr-l'Ecole, le 16 juillet. (Illustration) APLAVEVSKI — SIPA

C’est le genre de sale histoire qui ne peut que vous hérisser le poil. Dimanche, des policiers versaillais ont sauvé un chien qui était enchaîné dans une fourgonnette à Saint-Cyr-l’Ecole, dans les Yvelines, rapporte Le Parisien. Les fonctionnaires avaient été alertés par un riverain qui avait entendu les aboiements de l’animal, un berger malinois de 9 ans nommé Echo.

Dans le Renault Kangoo, dont les portes arrière, collées contre une haie de thuyas, ne laissaient passer qu’un mince filet d’air, ils ont découvert une pauvre bête attachée au plancher avec trois mousquetons reliés à son collier. Sans eau, ni nourriture. Echo avait « cinq fois moins d’espace que dans un refuge de la SPA », a témoigné auprès du quotidien un policier ayant participé à l’opération de sauvetage. D’après un riverain, la situation durait depuis plusieurs années : « On voyait son propriétaire le promener dans le quartier le soir, mais après, il passait son temps là-dedans. On l’entendait gratter sur le plancher. »

Lors de son audition, le propriétaire d’Echo, vigile de profession, a répliqué aux enquêteurs qui lui demandaient s’il avait conscience des conditions de vie qu’il imposait à son animal : « Vous avez une échelle du bonheur pour un animal ? » Poursuivi pour mauvais traitements, le trentenaire devra répondre de ses actes devant le tribunal administratif de Versailles à l’automne, précise Le Parisien.