Pour attirer les touristes, Paris muscle son dispositif de sécurité

Sécurité Diagnostics de sécurité, groupe d'actions ciblées et vidéoprotection sont au programme...

J. B. avec AFP

— 

Des touristes sur le toit de l'Arc de Triomphe, à Paris, le 28 juin 2017.
Des touristes sur le toit de l'Arc de Triomphe, à Paris, le 28 juin 2017. — XVILA

Assurer la sécurité à Paris, c’est aussi protéger le tourisme. Alors, pour montrer que « Paris est ville sûre », comme l’a martelé, lundi, le préfet de police de Paris, Michel Delpuech, une convention a été signée par une vingtaine d’acteurs privés et institutionnels pour renforcer la sécurité de l'agglomération parisienne. 

>> A lire aussi : Attentats à Paris: Caméras, sas anti-agression... La capitale renforce sa sécurité

Dans les faits, cette convention permettra la réalisation de diagnostics de sécurité par des experts de la préfecture. Celle-ci assurera notamment des patrouilles spécifiques, dites « unités de sécurisation touristique », sur les secteurs les plus touristiques. Un « groupe d’action touristique » est également engagé sur l’ensemble de la capitale. Les images prises dans les enceintes privées pourront être reliées au dispositif zonal de vidéoprotection, a précisé la préfecture de police dans un communiqué. « Dans chaque site sensible, une coopération quotidienne est mise en œuvre entre les services de police et les agents de sécurité privée participant à leur sécurisation.»

>> A lire aussi : Attentats: La région Paris Ile-de-France a perdu 1,5 million de touristes

Cette convention n’est autre que la déclinaison parisienne d’une mesure du plan « tourisme et sécurité », initié par le précédent gouvernement alors que ce secteur clé de l’économie française a été mis à mal en 2016 par la vague d’attentats qui ont endeuillé la France depuis deux ans. A Paris, comme dans le reste de la France, les pouvoirs publics ont multiplié les annonces sur de nouvelles mesures de sécurité à destination des touristes pour raffermir un secteur essentiel de l’économie qui, selon l’Insee, a commencé à se redresser en début d’année.