Montrouge: On a testé pour vous Knot, les trottinettes en libre-service

REPORTAGE Les trottinettes en libre-service sont désormais disponibles dans la ville de Montrouge…

Océane Marache
Les trottinettes partagées sont désormais disponibles à Montrouge.
Les trottinettes partagées sont désormais disponibles à Montrouge. — Océane Marache/20Minutes
  • Ce système répond aux critères d’innovation, de partage et de facilité d’accès aux transports
  • La location de la trottinette s’élève à 99 centimes d’euro les 20 minutes

Après les Vélib’, les Autolib, maintenant les trottinettes en libre-service ! La ville de Montrouge (Hauts-de-Seine) a officialisé le lancement des Knot le 12 juillet. Ces trottinettes ont pour but de répondre àla problématique du « dernier kilomètre » : jusqu’aux transports en commun, au lieu de travail ou au domicile.

C’est la société Knot qui les a créées en répondant à un appel à projet, d’où le nom de la trottinette. Avant de vous lancer, 20 Minutes a testé pour vous ce système innovant.

Adaptées à l’environnement. Les trottinettes sont dans l’ensemble design. Loin des petits engins de notre enfance, elles permettent de se déplacer sans avoir tous les regards rivés sur soi. On roule facilement avec comme si on n’avait jamais délaissé ce deux-roues depuis des années. Mais justement, on a grandi… et pour les femmes, les talons font parfois partie du quotidien. La planche où on pose les pieds est donc tout à fait adaptée, quoiqu’avec des talons aiguilles cela relève plutôt d’un sport national. Les roues – d’un gros diamètre et recouvertes d’un gros pneu – quant à elles composent avec le bitume, les graviers, les pavés et la descente de trottoirs.

Au même titre que les Vélib', les Knot ont leurs bornes.
Au même titre que les Vélib', les Knot ont leurs bornes. - Océane Marache/20Minutes

Des prix attractifs. Le système n’est pas sous forme d’abonnement comme bon nombre de transports mais fonctionne par crédit. Il suffit de mettre 3, 5 ou encore 10 euros sur son compte via l’application mobile et à chaque trajet le montant qui correspond est indiqué. Les tranches horaires de prélèvement sont assez larges de sorte qu’on puisse la garder en allant faire une course, au travail… Soit 99 centimes d’euro les 20 minutes, 4,99 euros les 2 heures ou encore 9,99 euros les 5 heures (pour un Vélib, il faut compter un abonnement annuel de 19 euros ou le prix d’un ticket de métro pour une journée – 1,70 euro – puis la première demi-heure est gratuite, 1 euro la demi-heure supplémentaire).

La phase de test connaît quelques problèmes. Les Knot sont disponibles dès maintenant et ce, pour une durée de deux mois qui correspond à la phase d’expérimentation. Durant cette période, les deux cofondateurs et les techniciens seront très présents afin de constater les éventuels problèmes et les changements à apporter. Lors du premier jour, quelques points faibles sont déjà mis en lumière…

L’ouverture de la trottinette pliable s’avère compliquée et nécessite une certaine maîtrise. Mais une fois le tout expliqué par l’un des cofondateurs, ça roule. Le hic, il ne sera pas toujours là… Question pratique, si vous êtes chargés et que vous souhaitez poser vos affaires, pas de panier, ni de petite attache à disposition.

Et enfin, bien que la majorité possède aujourd’hui un smartphone, si vous n’en avez pas ou ne disposez pas de connexion Internet, il vous faudra faire votre dernier kilomètre… à pied !