Villages Nature Paris: «Le cousin germain de Center Parcs» qui réconcilie les urbains avec la nature

TOURISME Une nouvelle destination touristique durable et responsable ouvrira ses portes le 11 août prochain en Seine-et-Marne…

Océane Marache

— 

Villages Nature offre de vastes espaces entre terre et eau. Lancer le diaporama
Villages Nature offre de vastes espaces entre terre et eau. — Océane Marache/20Minutes
  • Le lieu se veut alors devenir la première destination éco-touristique d’Europe
  • Villages Nature compte 916 cottages presque entièrement faits de bois pour surfer sur la vague scandinave

Lagon, jardins bucoliques, cottages scandinaves… Villages Nature Paris, situé à 30 minutes de Paris en RER A, est entièrement pensé pour que l’on évolue dans un environnement naturel. Un projet que Vanessa Diriat, directrice générale de Center Parcs France, considère comme « un trait d’union entre la nature et nos vies d’aujourd’hui ». Le lieu se veut alors devenir la première destination éco-touristique d’Europe. 20 Minutes est allé y faire un tour avant l’ouverture grand public prévue le 11 août prochain, afin de se faire une idée de ce qui est proposé.

>> A lire aussi : Les dix destinations de rêve de l'écotourisme

Une nature millimétrée. A première vue le lieu laisse penser à un village d’elfes tout droit sorti de terre. Des arbustes, des fleurs et des ruisseaux sont disposés un peu partout mais derrière, chaque centimètre a été réfléchi. On passe d’une allée à l’autre, parfaitement délimitées, sans se risquer un seul instant à poser son pied dans la terre qui pourtant nous entoure. Les sentiers se multiplient mais permettent toujours de retrouver son cottage.

Ces derniers – 916 au total sur le village – sont presque entièrement faits de bois pour surfer sur la vague scandinave. Cachés derrière les feuillages pour certains, on se croit rapidement au cœur d’une forêt. A ceci près que tout est parfaitement planté, coupé et rangé pour ne pas oublier que tout a été pensé.

Un environnement bucolique idéalisé. L’objectif de dépayser les urbains est rempli. A chaque pas notre œil est attiré par un nouvel élément : cabane à oiseaux, rondins de bois pour faire une pause ou encore un potager. Tout ce qui s’assimile à la nature a été réuni dans ce lieu de 180 hectares. Les jardins sont faits pour s’y promener aussi bien de jour comme de nuit à travers les trois éléments – l’eau, le feu et l’air –, avec un univers pour les enfants très présent.

>> A lire aussi: Pourquoi Village Nature, l’autre projet de Center Parcs, ne fait pas de vagues

Les habitations comptent tout ce dont l’usager a besoin avec notamment un coin cuisine pour garantir une autonomie. Le travail de décoration est important mais laisse dans l’air une démarche d’appartement témoin qui efface l’impression d’être « à la maison ».

Trois gammes sont alors proposées « bien-être » avec jacuzzi, « champêtre » avec cheminée ou « familiale » avec des installations pour les enfants. La clientèle espérée est principalement internationale d’où la volonté que l’environnement ne paraisse pas purement « français » mais mixe les styles.

Des activités urbaines et rurales. Le point d’orgue a été mis sur des activités qui ne se pratiquent pas forcément en ville. On trouve majoritairement des activités nautiques tels que du paddle sur le lac ou encore un bassin extérieur et intérieur de 5.000 m2 – appelé le « lagon » – avec toboggans et rivière extérieure. Une ferme, un peu excentrée a été aménagée où tout est très propre, loin de l’image des véritables fermes que l’on connaît. Des animaux y sont en liberté et des ateliers de préparation de pain et de beurre y sont proposés pour initier les enfants à « la vie à la campagne ». Si effectivement les activités sont principalement éloignées de ce que l’on trouve en ville, d’autres le sont beaucoup moins. Bowling, spectacles, magasins – Franprix, Nature et découvertes –, restaurants et crèche, sont tous droits sortis de la vie urbaine.

Une démarche éco-responsable limitée. La marque de fabrique de Villages Nature est de proposer du « tourisme durable et responsable ». De nombreux enjeux se sont alors posés et les responsables ont tenté d’y apporter des solutions en se limitant sur quelques questions. L’eau du « lagon » est donc entièrement chauffée toute l’année grâce au système de géothermie qui puise l’eau à plus de 1.800 mètres de profondeur. Mais cette technologie n’est pas utilisée pour les cottages et les commerces. L’électricité, également très exploitée sur ce type de village, ne sera pas non plus d’origine naturelle.

Quant aux transports, des bus électriques vont effectuer des navettes avec les gares (Marne-la-Vallée-Chessy) et aéroports (Roissy-Charles-de-Gaulle) les plus proches. Mais rien n’empêche les clients de se déplacer avec leurs propres voitures, rarement électriques. Enfin si un dispositif de collecte de biodéchets a été mis en place pour les restaurants, il n’en est rien pour les hébergements permettant d’accueillir plus de 4.000 personnes au quotidien.

>> A lire aussi : Vos questions sur le tourisme responsable

Le business n’est pas oublié. Un premier pas a donc été engagé pour créer un tournant dans le tourisme actuel. Mais la PDG de Center Parcs a fait part à 20 Minutes de l’aspect « marketing » de l’idée notamment avec le terme « Paris » dans le nom qui vise à séduire les étrangers. A seulement 6 km de Disneyland Paris, les responsables comptent bien sur cette proximité pour profiter de la clientèle du parc. Ils proposent même des tarifs préférentiels pour ce dernier grâce à un partenariat qui n’est pas laissé au hasard.

Pour un séjour à Villages Nature Paris, il faudra compter environ 770 euros pour un week-end (6 personnes) hors saison ou 1.568 euros pour une semaine à deux lors des ponts de mai.