Microsoft drive des start-up à Paris

Carole Bianchi - ©2008 20 minutes

— 

Un partenariat numérique qui ne fait pas l'unanimité. Engagé dans le développement des logiciels libres tout au long de sa mandature, le maire socialiste de Paris, Bertrand Delanoë, a dérogé à la règle hier en signant un accord avec Bill Gates, le cofondateur du géant informatique Microsoft. L'objectif étant de soutenir 40 start-up parisiennes chaque année et de permettre le retour à l'emploi dans le secteur informatique d'une centaine de personnes au chômage d'ici à un an. Un partenariat « de solidarité » et financier - le montant est resté secret - qui a suscité des interrogations chez les élus Verts et communistes.

« Un tel choix ne vient-il pas freiner brutalement la progression du Libre à Paris ? », s'interroge le groupe PC dans un communiqué. « Faut-il rappeler que Microsoft a été condamné pour abus de position dominante en 2007 ? », questionnent encore les Verts. Le maire de Paris a balayé d'un revers ces doutes. « Je garde une totale indépendance dans mes orientations. Je suis très content de m'allier avec toutes les énergies et je suis pour la concurrence ! », a insisté Bertrand Delanoë. Un article du partenariat précise d'ailleurs que l'accord n'est « pas exclusif ».