Seine-Saint-Denis: L'homme qui a poignardé trois personnes dans un hôpital s'est rendu

INFO «20 MINUTES» Après trois jours de cavale, l'homme suspecté d'avoir donné des coups de couteau à trois personnes aux urgences de l'hôpital Ballanger à Aulnay-sous-Bois s'est rendu...

Caroline Politi
— 
L'homme recherché pour avoir poignardé dimanche matin trois personnes à l'hôpital s'est rendu au commissariat de Bobigny. (Illustration)
L'homme recherché pour avoir poignardé dimanche matin trois personnes à l'hôpital s'est rendu au commissariat de Bobigny. (Illustration) — Credit:GELEBART/20 MINUTES/SIPA

Il s’est présenté ce mercredi matin de son propre chef à l’accueil du commissariat de Bobigny. L’homme soupçonné d’avoir blessé trois personnes à l’arme blanche aux urgences de l’hôpital Robert Ballanger d’Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, s’est rendu après trois jours de cavale, a appris 20 Minutes de source proche de l’enquête. Selon nos informations, il a indiqué avoir suivi les conseils de son avocat. Agé d'une quaraintaine d'années, l'homme est actuellement auditionné. Les raisons de son geste ne sont pas encore connues. 

Le drame s’est noué dimanche, peu avant trois heures du matin, dans la salle d’attente des urgences de l’hôpital. Selon les premiers éléments du dossier, le suspect patientait avec sa femme pendant que leur fille était en train d’être examinée lorsqu’une dispute a éclaté entre eux. Les éclats de voix ont attiré l’attention des personnes présentes dans la salle, ce qui aurait fortement déplu au père de famille.

Un « mauvais regard » à l’origine du drame ?

Après avoir menacé verbalement un couple, il aurait sorti un couteau puis se serait rué vers eux. L’homme a été blessé à la cuisse. Sa femme, âgée de 40 ans, a quant à elle été très grièvement atteinte. La lame a partiellement sectionné l’artère fémorale. Opérée en urgence, son pronostic vital a été brièvement engagé. Une troisième victime a été légèrement blessée à la poitrine. 

Les premières investigations laissent penser qu’un « mauvais regard » serait à l’origine de ce coup de sang. Une chose est sûre, le suspect et les trois victimes ne se connaissent pas. L’homme interpellé n’est pas « un délinquant chevronné », a indiqué une source policière. Il était néanmoins connu pour des délits mineurs remontant à plusieurs années. Une enquête pour «tentative de meurtre» a été ouverte dès dimanche par le parquet de Bobigny et confiée à la section départementale de la police judiciaire (SDPJ 93).