Aulnay-sous-Bois: L’homme qui a poignardé trois personnes à l’hôpital «identifié» mais toujours en fuite

FAIT DIVERS Selon les premiers éléments de l’enquête, un regard « de travers » pourrait être à l’origine de cet inouï déchaînement de violence…

Caroline Politi

— 

Les urgences d'un hôpital. (Illustration)
Les urgences d'un hôpital. (Illustration) — JEROME MARS /JDD/SIPA

Des coups de couteau aux urgences. Dans la nuit de samedi à dimanche, un homme a poignardé trois patients, dont l’un très grièvement, à l’hôpital Robert Ballanger d’Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. Selon des sources policières et judiciaires, le suspect, toujours en fuite, a été identifié. Le parquet de Bobigny a ouvert une enquête pour « tentative de meurtre » et confié ce lundi matin l’enquête au service départemental de police judiciaire (SDPJ 93).

« Aucune piste n’est écartée mais les premiers éléments du dossier laissent penser qu’il pourrait s’agir d’une agression liée à un regard de travers », indique une source proche de l’enquête. Le drame s’est noué dimanche, peu avant trois heures du matin, dans la salle d’attente des urgences de l’hôpital. Selon les premiers éléments du dossier, le suspect patientait avec sa femme pendant que leur fille était en train d’être examinée lorsqu’une dispute a éclaté entre eux. Le ton est monté rapidement, le couple s’est alors mis légèrement à l’écart, dans le sas menant vers l’extérieur.

Pas de liens entre les victimes et l’agresseur

Les éclats de voix ont attiré l’attention des personnes présentes dans la salle. Au grand déplaisir du suspect. Il s’en serait d’abord pris verbalement à un couple, les menaçant notamment, avant de sortir quelques instants plus tard un couteau. Il se serait alors rué vers eux, blessant l’homme à la cuisse et sa femme, de manière relativement superficielle, au niveau de la poitrine. Une autre femme, âgée de 40 ans, a quant à elle été très grièvement atteinte. La lame a partiellement sectionné l’artère fémorale. Elle a été opérée en urgence, son pronostic vital n’était plus engagé ce lundi. « Il semble qu’il n’y ait aucun lien entre les trois victimes et l’agresseur présumé », précise-t-on.

L’intervention du personnel de l’hôpital a mis en fuite le suspect ainsi que sa compagne. Les informations dont dispose l’hôpital ont permis d’identifier un suspect, actuellement en fuite.