Facture salée pour le Trésor public de Melun

- ©2008 20 minutes

— 

La Seine-et-Marne ne digère pas les dépenses liées à la décentralisation. Le président du conseil général, Vincent Eblé (PS), et le vice-président chargé des finances, Didier Turba, doivent remettre ce matin à titre symbolique une « facture de 50 millions d'euros » au Trésor public, à Melun. Selon le département, cette somme correspond à ce que l'Etat lui doit « au titre de la décentralisation. » « Ces transferts de compétences devaient s'accompagner du transfert par l'Etat des moyens financiers correspondants (...) Ce principe, bien qu'inscrit dans la Constitution, n'a pas été respecté », a relevé le conseil général dans un communiqué envoyé hier.