Paris: Les prochains bus de la RATP sans clim? C'est faux

DESINTOX Il existe plusieurs systèmes pour ventiler les transports en commun…

Mathilde Cousin

— 

L'ex-PDG du groupe, Pierre Mongin, avait annoncé début 2014 son projet d'avoir, d'ici 2025, un réseau de bus "100% vert" en Ile-de-France. Aujourd'hui, 97% des bus RATP roulent au diesel.
L'ex-PDG du groupe, Pierre Mongin, avait annoncé début 2014 son projet d'avoir, d'ici 2025, un réseau de bus "100% vert" en Ile-de-France. Aujourd'hui, 97% des bus RATP roulent au diesel. — Jean-Pierre Muller AFP
  • Le système de climatisation dans les bus parisiens est à nouveau pointé du doigt par des usagers.
  • La RATP ne prévoit pas de remplacer tous ses bus par un modèle unique et dépourvu de climatisation.

En cette semaine caniculaire, la RATP se retrouve à nouveau pointée du doigt pour l’équipement de ses bus. Un témoignage, relayé mercredi par Gabriel Rodin, proche du Front national, dans un tweet depuis effacé, explique que les prochains bus de la RATP ne seront pas équipés de la climatisation.

Plusieurs modèles de bus composent le parc de la RATP.
Plusieurs modèles de bus composent le parc de la RATP. - Capture d'écran Twitter

Selon ce témoignage, la RATP prévoit de remplacer progressivement tous ses bus par le modèle Urbanway de la marque Iveco. La régie de transports aurait choisi de ne pas équiper ces bus de climatisation.

DESINTOX

Pourquoi ce témoignage est-il incomplet ? Parce que la RATP ne choisit pas un modèle unique pour sa flotte de 4.600 bus. Les modèles en circulation sont choisis après des appels d’offres. Des bus construits par plusieurs constructeurs circulent actuellement : le Bluebus de Bolloré sur la ligne 341, des bus Alstom, Heuliez, Solaris sur d’autres lignes…

Pour les prochaines années, la RATP ne choisira pas non plus un modèle de bus unique, car l’objectif est d’avoir 80 % de bus roulant à l’électricité et 20 % roulant au biogaz en 2025.

Trois types de climatisation

Les bus actuels bénéficient-ils de la climatisation ? La RATP explique que trois systèmes de régulation thermique existent dans les transports en commun (bus, métros, RER, tramway) :

  • la ventilation mécanique forcée : elle aspire l’air à l’extérieur par des aérateurs situés sur le toit des matériels, diffusant ainsi un courant d’air pour les voyageurs. La très grande majorité des bus utilise ce type de ventilation complété par des vitres athermiques diminuant le rayonnement solaire.
  • la ventilation mécanique forcée réfrigérée : elle utilise uniquement l’air extérieur et produit un écart de température avec l’extérieur de quelques degrés pour apporter aux voyageurs une sensation de fraîcheur.
  • la climatisation allégée : il s’agit de refroidissement d’un mélange d’air intérieur et d’air extérieur/recyclage de l’air intérieur en circuit fermé. Solution très peu mise en avant (uniquement dans certains bus) car ce système est consommateur et l’habitacle étant naturellement réchauffé par l’ouverture régulière des portes, il n’est pas possible d’obtenir une température basse et uniforme.

Le métro et le RER aussi équipés

94 % du parc de bus est équipé de ventilation mécanique forcée, le reste se partage entre la ventilation réfrigérée (5 %) et la climatisation allégée (1 %).

Pour le métro, les lignes 1, 2, 5 et 9 et onze trains de la 14 sont pourvus de la ventilation réfrigérée. Les lignes 4, 7, 7 bis, 8, 13 et une partie des trains de la 14 sont équipés de la ventilation forcée. Les autres lignes (3, 3 buis, 6, 10, 11 et 12) sont équipées de ventilation naturelle grâce à des lanternaux disposés en toiture.

La ventilation réfrigérée équipe aussi les trois quarts du RER B, deux types de trains sur le RER A ainsi que les sept lignes de tramway.

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les fake news. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.