Paris: Deux ados perdus pendant 72 heures dans les catacombes

INFO «20 MINUTES» Les deux adolescents n’avaient plus donné de signe de vie depuis 72 heures…

Caroline Politi

— 

Deux adolescents s'étaient perdus dans les catacombes de Paris.
Deux adolescents s'étaient perdus dans les catacombes de Paris. — BSPP

Claustrophobes s’abstenir. Deux adolescents, perdus depuis trois jours dans les catacombes, ont été retrouvés sains et saufs ce mercredi aux aurores. Les sapeurs-pompiers de Paris ont été avertis cette nuit, aux alentours de 2 h 30 du matin, par les policiers de la disparition inquiétante des deux jeunes garçons, âgés de 16 et 17 ans. Ils n’avaient plus donné signe de vie depuis 72 heures.

Les deux ados retrouvés fatigués mais en bonne santé

Les premiers éléments permettent de déterminer que les adolescents se sont aventurés dans les galeries et les carrières, situés à 20 mètres sous terre, dans le sud de la capitale. Deux équipes sont envoyées à leur recherche, l’une au niveau des jardins du Val-de-Grâce, l’autre vers la porte de Montrouge. Une équipe de cordistes ainsi qu’une équipe cynotechnique ont été appelées en renfort.

Après près de quatre heures de recherche dans les galeries, les deux adolescents ont été découverts au petit matin, fatigués et en légère hypothermie mais en bonne santé. « Ils ont été retrouvés grâce aux chiens du côté de l’avenue de la porte de Montrouge », précise-t-on. Ils ont néanmoins été conduits à l’hôpital pour une série d’examens.

Les catacombes squattées par les fêtards

Les catacombes rassemblent les ossements de six millions de Parisiens, transférés entre la fin du 18e siècle et le milieu du 19e au fur et à mesure que fermaient certains cimetières. S’il est interdit d’y pénétrer en dehors des visites guidées, de nombreux « cataphiles » y organisent des fêtes, des jeux de piste ou simplement explorent ce souterrain accessible par des puits connus de quelques débrouillards. Et il n’est pas rare que policiers et pompiers doivent intervenir pour récupérer les curieux perdus dans ce dédale.