Le Grand Palais achève sa mue

Sophie Caillat - ©2008 20 minutes

— 

Le vaisseau de verre, de pierre et d'acier amarré entre les Champs-Elysées (8e) et la Seine entame aujourd'hui la deuxième étape de sa réouverture. Il y a deux ans, les Parisiens avaient pu redécouvrir la nef monumentale du Grand Palais, entièrement restaurée. Hier, Yves Saint-Geours, le président de l'établissement public créé l'an dernier, a lancé le chantier des trois ans à venir.

Après 40 millions d'euros d'investissement, dont 30 seront empruntés, le monument doublera sa surface disponible (de 10 000 à 20 000 m2) et améliorera l'accueil. Des joyaux ignorés du public, tels que le salon d'honneur ou les balcons de la nef, seront à sa portée. Et l'ensemble deviendra accessible aux personnes handicapées, sera correctement chauffé, disposera d'un vestiaire, de sanitaires, d'un auditorium, d'une librairie... bref, sortira de l'état de friche dans lequel il se trouve depuis 2005.

« Il y a une demande forte à Paris pour des espaces exceptionnels et vastes », a insisté Yves Saint-Geours hier, interrogé sur la rentabilité du lieu. En plus de la Fiac, la Biennale des antiquaires, le Salon du livre ancien, qui ont rendez-vous chaque année au Grand Palais, la programmation 2008 prévoit « Monumenta », une promenade dans les sculptures d'acier de Richard Serra (7 mai-15 juin), et « Dans la nuit, des images », un événement visuel pour la clôture de la présidence française de l'Union européenne, du 19 au 31 décembre. Enfin, le sport fera son retour, avec les championnats du monde d'escrime en 2010, et peut-être des compétitions de cheval ou de tennis.