Législatives: Clémentine Autain devrait permettre à la Seine-Saint-Denis de rester une banlieue rouge

ELECTIONS Dans la 11e circonscription de Seine-Saint-Denis, Clémentine Autain, candidate Front de Gauche préservée par la France insoumise et le PCF, est en tête des résultats au premier tour…

Floréal Hernandez

— 

Clémentine Autain, candidate –soutenue par le PCF et la France insoumise– dans la 11e circonscription de Seine-Saint-Denis. (Illustration)
Clémentine Autain, candidate –soutenue par le PCF et la France insoumise– dans la 11e circonscription de Seine-Saint-Denis. (Illustration) — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Ensemble ! Porte-parole de ce mouvement issu du Front de Gauche, Clémentine Autain a reçu le soutien du Parti communiste et de la France insoumise qui ne lui ont pas opposé de candidats dans la 11e circonscription de Seine-Saint-Denis (Sevran, Tremblay, Villepinte). La conseillère Ile-de-France est arrivée en tête avec 37,21 % des suffrages au premier tour des législatives.

>> A lire aussi : >> Suivez notre live Elections législatives.

La circonscription élira une députée 

Une circonscription dans laquelle le député sortant François Asensi (PCF), élu depuis 1988, ne s’est pas représenté en 2017. Dimanche, ce sera donc une nouvelle députée qui siégera à l’Assemblée nationale.

Car au second tour, Clémentine Autain est opposée à la candidate La République en marche Elsa Wanlin qui a obtenu 28,28 % des suffrages. Troisième force politique de la circo, le Front national représenté par Marie Mavande (14,37 %).

>> A lire aussi: Le porte-parole de Mélenchon Alexis Corbière en ballottage Seine-Saint-Denis

Les 11 candidats dans la circonscription n’ont mobilisé que 35 % des votants.