VIDEO. Paris: Jardins suspendus, ponts dans tous les sens... Est-ce le futur de la capitale?

ARCHITECTURE Lors de l’exposition « Paris Haussmann, modèle de ville », le Pavillon de l’Arsenal a lancé un défi aux étudiants des écoles nationales supérieures d’architecture de révolutionner Paris comme le préfet l’a fait au 19e siècle…

Floréal Hernandez
— 
Lors du hackathon
Lors du hackathon — Pavillon de l'Arsenal / The Architect - Paris / P. HOMAND-TROUDART (Ensa Montpellier) - F. Ghamaryari (Ensa Saint-Etienne) - J. Benillouche (Ensa Paris-Val de Seine) - R. Pauschitz (Ecole Spécial d'Architecture)
  • Les étudiants ont eu 48 heures pour révolutionner Paris lors de ce hackathon
  • Ils ont pu utiliser en avant-première le jeu vidéo The Architect - Paris

Des jardins suspendus plutôt que de grandes percées. Dans le cadre de l’exposition Paris Haussmann, modèle de ville, le Pavillon de l’Arsenal a proposé aux étudiants en architecture de se prendre pour le baron mais version 2.0. S’ils n’ont pas tout cassé dans Paris, ils ont donné des visions futuristes de la ville.

 

Une « île Tour Eiffel »

Vingt étudiants venant de dix écoles nationales supérieures d’architecture françaises ont été sélectionnés pour participer au hackathon Haussmann 2.0, 48 heures pour révolutionner Paris. Durant ces deux jours, les futurs architectes ont travaillé ensemble pour imaginer et concevoir en 3D les projets les plus innovants pour Paris. Pour les aider, ils ont testé en avant-première le  jeu vidéo The Architect - Paris.

>> A lire aussi : >> A lire aussi: Pourquoi la ville de Paris est si belle? C'est grâce à Haussmann et ses îlots!

Cinq zones sur la Seine avaient été choisies pour faire plancher les étudiants : Tour Eiffel, Palais, Louvre, Cité et Morland. Et les modélisations les plus futuristes n’ont pas manqué : création d’une « île Tour Eiffel », structure habitable suspendue au-dessus du Louvre ou encore pôle industrielle le long de la Seine… Des images qui peuvent faire notamment penser aux dessins de Jean Giraud (Moebius).