Paris: Cambriolages chez Orlando et les Rothschild… Le gang de malfrats démantelé

FAITS DIVERS Quatre malfrats, pris en flagrant délit chez le producteur de Johnny, ont été mis en examen mercredi. Trois d’entre eux ont été placés en détention provisoire…

C.An

— 

Les cambrioleurs du domicile parisien d'Orlando, le frère de Dalida, ont été mis en examen mercredi pour association de malfaiteurs, vol et recel en bande organisée (Illustration).
Les cambrioleurs du domicile parisien d'Orlando, le frère de Dalida, ont été mis en examen mercredi pour association de malfaiteurs, vol et recel en bande organisée (Illustration). — BOYER ETIENNE

Ils cambriolaient toujours de nuit, souvent au domicile de célébrités. Trois malfrats ont été placés en détention provisoire et un autre sous contrôle judiciaire, mercredi, rapporte Europe 1. Avec une dizaine de cambriolages à leur actif en Ile-de-France, ils ont été mis en examen pour association de malfaiteurs, vol et recel en bande organisée. Orlando, le frère de Dalida et la riche famille des Rothschild ont subi leurs méfaits.

Dans le showbiz. Un cambriolage chez le producteur de Johnny Hallyday et de Patrick Bruel leur a été fatal. C’est au domicile de Gilbert Coullier que la police judiciaire de Meaux les a arrêtés, le 21 mai. Deux mois avant, une autre personnalité a été touchée ; sur les buttes de Montmartre. Des biens du frère de Dalida ont été dérobés. Le montant du préjudice a été estimé à 50.000 euros.

>> A lire aussi: Cambriolage chez le frère de Dalida, 50.000 euros de biens et de souvenirs volés

Un gros coup. Dans la propriété des Rothschild, à la Ferrière-en-Brie (Seine-et-Marne), les malfaiteurs sont allés plus loin. Le montant maximum du vol opéré fin janvier a été estimé à 400.000 euros, selon Le Parisien.

>> A lire aussi: Bijoux, argent liquide... La propriété d’Édouard de Rothschild cambriolée

Connus des services de police. Toujours selon la radio, les malfrats ont écoulé leur butin hors de France. Ils avaient établi leur QG dans un bar du 12e arrondissement de Paris. L’enquête a été confiée à la PJ de Meaux et Direction régionale de la police judiciaire de Versailles (DRPJ).