Val-d'Oise: Un champion paralympique mis en examen pour viol sur une jeune handicapée mentale

FAITS DIVERS Médaillé d’argent aux Jeux paralympiques de 2012, l’escrimeur Marc-André Cratère a été mis en examen pour agression sexuelle et viol sur une jeune femme de 20 ans handicapée mentale…

F.H.

— 

L'escrimeur Marc-André Cratère, vice-champion paralympique à Londres en 2012, est soupçonné d'agressions sexuels et de viols sur une jeune femme handicapée mentale.
L'escrimeur Marc-André Cratère, vice-champion paralympique à Londres en 2012, est soupçonné d'agressions sexuels et de viols sur une jeune femme handicapée mentale. — ALFRED/SIPA

Les faits présumés datent du mois de janvier. A ce moment-là, les parents d’une jeune handicapée mentale de 20 ans observent des changements dans le comportement de leur enfant. En accédant à sa page Facebook, ceux-ci tombent sur des échanges explicites à caractère sexuel et des échanges de vidéos avec l’escrimeur Marc-André Cratère, 44 ans. Lorsque la jeune femme s’est ensuite livrée, notamment à son psychiatre, la gravité des faits les a conduits à porter plainte et à saisir le procureur de la République, rapporte Le Parisien.

L’escrimeur « conteste » le viol

Le vice-champion paralympique 2012 et quintuple champion du monde est soupçonné d’agressions sexuelles et de viols sur la jeune femme. Il a été mis en examen début mars et est aujourd’hui placé sous contrôle judiciaire.

Le domicile de Marc-André Cratère à Domont (Val-d’Oise), à une vingtaine de kilomètres au nord de Paris, a été perquisitionné, les agressions et viols se seraient produits lors de visite de la jeune handicapée chez l’escrimeur. La compagne du champion, maire adjointe de Domont et conseillère départementale en charge du handicap, n’est pas poursuivie.

Au Parisien, Marc-André Cratère a « contesté » le viol.