Tiberi occupe illégalement sa permanence

- ©2008 20 minutes

— 

Le maire UMP du 5e, Jean Tiberi, a été condamné hier par le tribunal d'instance pour l'occupation « sans droit ni titre » de sa permanence électorale, rue Vésale. Les locaux appartiennent à la Ville de Paris, mais celle-ci avait mis fin à la convention d'occupation précaire mettant ces locaux à sa disposition.

Tiberi est ainsi condamné à payer les loyers non réglés depuis le 1er juin 2006 et à l'expulsion, sauf départ volontaire. Le maire, candidat à sa propre succession, fera « vraisemblablement » appel, et a estimé que l'affaire relevait d'une « volonté politique de me faire partir [du local] pendant la campagne des municipales », arguant de la volonté de la Mairie de Paris de « doubler le loyer ».