VIDEO. Manifestation sauvage après les résultats de la présidentielle: «On remettra ça autant qu'il faudra»

REPORTAGE Selon la préfecture de police de Paris, 29 personnes ont été placées en garde à vue. Six policiers et trois manifestants ont également été blessés...

Caroline Politi

— 

Des échauffourées ont éclaté en marge des résultats du 1er tour du scrutin présidentiel.
Des échauffourées ont éclaté en marge des résultats du 1er tour du scrutin présidentiel. — Caroline Politi
  • Feux de poubelles, jets de bouteilles et de pétards, vitrines de magasins brisées…
  • Des manifestants hétéroclites ont parcouru les rues de Paris par petites grappes
  • Selon la préfecture de police de Paris, ce lundi matin, il y a eu 29 gardes à vue, six policiers et trois manifestants blessés suite aux manifestations de dimanche soir

« Ni Macron,ni Le Pen », scande la foule. Ce dimanche, peu après les résultats du premier tour du scrutin présidentiel, une manifestation sauvage a réuni quelque 200 personnes dans les rues de Paris. Des échauffourées ont rapidement éclaté. Feux de poubelles, jets de bouteilles et de pétards, vitrines de magasins brisées… A 8h50, ce lundi matin, la préfecture de police de Paris a indiqué que 29 personnes étaient en garde à vue. Six policiers et trois manifestants, dont une adolescente, ont été blessés.

>> A lire aussi : Retrouvez tous les résultats ville par ville de la présidentielle sur «20 Minutes»

Les manifestants, une foule hétéroclite réunissant des antifas, des casseurs et des militants de Jean-Luc Mélenchon déçus par sa quatrième place, ont parcouru les rues de Paris par petites grappes. Ils se sont retrouvés dès les premières estimations, aux alentours de 19 heures, sur la place de la Bastille, à l’appel des mouvements antifascistes qui entendaient organiser une nuit des barricades. Ils ont ensuite pris la direction de la place de la République, Belleville, Stalingrad puis gare de L’Est où ils ont joué au chat et à la souris une partie de la nuit avec les forces de l’ordre, s’éparpillant en courant dans les petites rues dès qu’une patrouille tentait de les prendre à revers puis se réunissant quelques mètres plus loin.

Des échauffourées ont éclaté en marge des résultats du 1er tour du scrutin présidentiel
Des échauffourées ont éclaté en marge des résultats du 1er tour du scrutin présidentiel - Caroine Politi

Une foule hétéroclite

« Je ne pouvais pas rester chez moi à regarder les résultats sur mon téléphone, j’avais besoin de faire quelque chose », explique Agnès*, militante mélanchoniste, tout en pédalant pour suivre la foule qui se déplace à toute allure. Elle a décidé de venir se mêler à la foule avec son jeune fils, quatre ou cinq ans maximum, harnaché sur le porte-bébé de son vélo. « Je veux lui montrer qu’il faut se battre pour ses idées », explique-t-elle. Et d’ajouter : « Mais je me tiens quand même un peu à distance. »

Effectivement, à quelques mètres à peine, plusieurs jeunes, cagoulés et masqués, entreprennent de briser une à une les vitres des panneaux publicitaires et de mettre le feu aux poubelles. « Ça sert à rien de faire ça, s’emporte Marc, un trentenaire qui a rejoint le mouvement « pour voir » après avoir reçu quelques textos de copains « engagés ». Je comprends que le résultat les énerve mais ça dessert notre mouvement. » « Je ne suis pas d’accord, rétorque l’amie qui l’accompagne. Quand on n’est pas entendu dans les urnes, il faut se faire entendre, par tous les moyens que ce soit. »

« Bandes de casseurs »

Au fur et à mesure que la nuit avance, la situation se tend. Aux fenêtres des immeubles qui bordent la rue menant de Stalingrad à la Gare de l’Est, les habitants se massent sur les balcons. « Rentrez chez vous », « Bandes de casseurs », leur crient-ils. Plusieurs manifestants tentent de leur jeter des projectiles. Les renforts policiers arrivent, le mouvement s’éparpille peu à peu. « Y a trop de flics, on vient de donner l’ordre de se disperser, explique une manifestante sous couvert d’anonymat. Mais ce n’est pas grave, on remettra ça autant qu’il le faudra. »

Des échauffourées ont éclaté en marge des résultats du 1er tour du scrutin présidentiel.
Des échauffourées ont éclaté en marge des résultats du 1er tour du scrutin présidentiel. - Caroline Politi