Piétonnisation des voies sur berges à Paris: Le trafic a baissé selon la mairie

POLLUTION La baisse d'une partie du trafic automobile dans le centre de Paris, où la bergerive droite est piétonnisée depuis l'automne, est un « fait avéré », a affirmé ce vendredi la mairie de Paris...

Louis Mbembe avec AFP
— 

Selon la mairie de Paris c'est un succès. Six mois après l'entrée en vigueur de la piétonnisation, les données fournies chaque mois par la Ville à la préfecture de police « permettent de dégager une tendance claire: la baisse d'une partie du trafic automobile dans le centre de Paris est un fait avéré », écrit-elle dans un communiqué.

Sur la période allant de septembre 2016 à février 2017, la baisse a atteint en moyenne 28,8% par rapport à l'année précédente, aux heures de pointe, ajoute la mairie. Ainsi, en février 2016, 5.262 véhicules circulaient sur les quais bas, les quais hauts et le boulevard Saint-Germain, aux heures de pointe du matin, affirme la Ville, contre 3.913 en février 2017 sur les deux derniers axes, soit une baisse de 25,7% du trafic automobile.

« Des chiffres très positifs »

Aux heures de pointe le soir, on passe de 5.756 véhicules à 4.072 sur ces deux dates, en baisse de 29,3%. « La suppression d'une autoroute urbaine pour la réserver aux piétons et aux circulations douces a réduit de plus d'un quart le nombre de véhicules qui empruntaient ces axes du centre de Paris » , s'est félicité Christophe Najdovski, adjoint EELV à la maire PS de Paris Anne Hidalgo en charge des Transports. Il a évoqué des « chiffres très positifs, car ils démontrent un phénomène progressif d'évaporation du trafic ».

Les berges de Seine, rebaptisées « Parc des Rives de Seine » doivent être inaugurées dimanche. Ces chiffres sont publiés quelques heures après ceux d'Airparif, l'organisme de surveillance de la qualité de l'air d'Ile-de-France, qui a relevé « une amélioration globale de la qualité de l'air le long des quais » mais une dégradation ailleurs.