Paris: Des logements sociaux dans le 9e? Oui, grâce à la transformation d’anciens bureaux

LOGEMENTS En deux jours, Ian Brossat, adjoint d’Anne Hidalgo chargé du logement, présente dans le 9e arrondissement, deux programmes de transformations de bureaux en logements sociaux...

Romain Lescurieux

— 

Avenue du Coq (9e), des bureaux ont été transformés en logements sociaux
Avenue du Coq (9e), des bureaux ont été transformés en logements sociaux — Frédéric Delangle

De la pose d’une première pierre à la finalisation. Ce mardi,Ian Brossat, adjoint d’Anne Hidalgo chargé du logement, Delphine Bürkli, maire du 9e arrondissement, et le bailleur social Paris Habitat inaugurent 29 logements sociaux au 3, avenue du Coq. Et pas n’importe lesquels.

>> A lire aussi : Après dix ans de bataille judiciaire, le 16e accouche de logements sociaux à la porte d’Auteuil

Cette opération qui a débuté en janvier 2015 consistait en la réhabilitation et la restructuration de 2.000 m² de bureaux en logements. Un plan d’attaque qui se poursuit cette semaine avec le début d’une autre opération du même type.

Un arrondissement « dense et déficitaire en logements sociaux »

Toujours dans cet arrondissement, l’élu parisien ira en effet ce jeudi poser la première pierre d’un programme mené cette fois par le bailleur Elogie-Siemp au 10-12, rue de Londres. A terme – après un an et demi de travaux –, cet ancien immeuble de bureaux proposera 36 logements sociaux (PLUS, PLS et PLAI) et deux locaux d’activités sur une surface de plus de 1.500 m². L’ensemble bénéficiera également d’une surélévation :une technique permettant de répondre aux enjeux de densité posés aux bâtis déjà existants.

>> A lire aussi : A Paris, des militants associatifs investissent un bâtiment vide de la CCI et se font expulser

Plus globalement, la stratégie de réhabilitation de bureaux est devenue « centrale » dans la politique du logement décidée par Anne Hidalgo et notamment dans cet arrondissement « très construit, dense et déficitaire en logements sociaux », note la mairie de Paris. « Le 9e arrondissement compte environ 6 % de logements sociaux et il y a peu de parcelles disponibles. La transformation de bureaux est donc un levier prioritaire », indique à 20 Minutes, Ian Brossat.

Objectif 2020 : Transformer 250.000 m² de bureaux en logements

Une étude de l’Atelier parisien d’urbanisme (Apur) révélait en 2013, que sur les 18 millions de mètres carrés de bureaux parisiens (16,7 millions si l’on ne considère que les 3.500 parcelles de plus de 1.000 m²), 840.000 m² sont possiblement transformables en logements. Dans ce contexte, la mairie de Paris s’est fixé l’objectif entre 2014 et 2020, de transformer 250.000 m² de bureaux en logements. « A ce stade, nous en avons déjà transformé 120.000m² et nous avançons à bon rythme », commente l’élu.

Si deux délibérations en 2016 « ont permis de mettre en place la réversibilité du changement d’usage et un dispositif d’exonération fiscale visant à faciliter la transformation de bureaux en logements dans le parc privé, la ville poursuit en parallèle son action en se portant directement acquéreur d’immeubles de bureaux pour les confier à des bailleurs sociaux qui les transforment en logements », mentionne la mairie de Paris.

Typiquement, dans les deux cas du 9e arrondissement, la mairie a fait jouer son droit de préemption pour récupérer ces immeubles. « Ces bureaux qui étaient déjà du logement avant, ne correspondaient plus aux attentes des entreprises comme c’est souvent le cas, car ce sont des espaces qui ne communiquent pas entre eux », note Ian Brossat qui entend poursuivre cette reconquête.