«On espère 200.000 à 300.000 usagers de plus»

INTERVIEW Thierry Mignauw, directeur de Transilien.

Recueilli par M. B.

— 

Thierry Mignauw, directeur de Transilien, commente la gratuité des transports ce week-end.

Pourquoi cette mesure?

Nos voyageurs n'ont pas été à la fête durant les grèves de novembre, il fallait prendre une mesure à leur attention. Il s'agit en plus d'un geste citoyen, puisque nous incitons les Franciliens à utiliser les transports en commun pour aller faire leurs achats de Noël.

Combien d'usagers supplémentaires comptez-vous attirer sur votre réseau samedi et dimanche ?

Un samedi normal, nous transportons un million de voyageurs sur le réseau Transilien. On pense en attirer 200.000 à 300.000 de plus ce samedi.

Allez-vous également renforcer la circulation des trains?

Nous ne ferons rouler que des rames doubles, pas de rames simples. C'est-à-dire que nous resterons en «capacité heure de pointe» durant ces quarante-huit heures.

Après les grèves de 1995, le réseau des transports en commun avait subi une baisse de sa fréquentation. Est-ce également le cas après le mouvement social de novembre dernier?

Il semble que non. En 1995, nous avions mis trois à quatre mois avant de retrouver notre niveau de fréquentation. Cette fois, il paraît équivalent à celui d'avant les grèves.

Le trafic de la RATP est en hausse cette année. Est-ce également le cas pour la SNCF?

Nous allons annoncer une hausse de 4% du nombre de voyageurs en 2007 par rapport à 2006. C'est un très bon chiffre, même si l'année restera marquée par les grèves. En moyenne, nous avons donc transporté 2,6 millions de voyageurs par jour de semaine cette année.

La SNCF et le Stif ont passé commande pour de nouveaux trains, les Nouvelles automotrices Transilien (NAT). Quand les Franciliens pourront-ils en bénéficier?

La construction de ce « train du futur » avance. Je peux vous annoncer que la première voiture circulera dès 2008, pour des essais, et que les voyageurs pourront l'utiliser fin 2009.