Essonne: Deux policiers municipaux de Savigny-sur-Orge blessés dans une embuscade

FAITS DIVERS Mardi à 18h30, deux policiers municipaux ont été ceinturés et frappés par une quinzaine d'individus. Ils souffrent de blessures légères…

Caroline Politi

— 

Une patrouille de police municipale (illustration).
Une patrouille de police municipale (illustration). — C. VILLEMAIN/20 MINUTES

La mairie en est persuadée, il s’agit d’un véritable «guet-apens ». Mardi à 18h30, deux policiers municipaux de Savigny-sur-Orge, dans l’Essonne, ont été violemment pris à partie par une quinzaine d’assaillants dans le centre-ville. Les deux agents, chargés de surveiller le secteur de la gare, circulaient en voiture dans une petite rue lorsqu’un individu assène un coup de pied dans leur portière. En sortant pour demander des comptes, ils sont immédiatement entourés par une quinzaine de personnes.

« Pendant 8 minutes, ils ont reçu des coups de pied et de poings, ils ont été ceinturés. Ils se sont défendus comme ils pouvaient en attendant les renforts », précise le directeur du cabinet du maire. « Heureusement que leurs agresseurs n’étaient pas armés… » Car si la commune a fait une demande pour armer ses douze policiers municipaux, les démarches n’ont pas encore abouti.

Une plainte déposée et une cellule psychologique ouverte

Les agents pris à partie, tous deux anciens militaires, souffrent de blessures légères. Le premier a un hématome au niveau de l’arcade sourcilière et le second a été mordu fortement à la main. Une plainte a été déposée et une cellule psychologique a été ouverte au commissariat. « C’est la première fois que nos agents sont ainsi pris à partie. Il y a parfois des invectives mais jamais de telles attaques », assure-t-on à la mairie.

L’enquête devrait permettre de déterminer si le guet-apens était prémédité et ses causes. Selon les premiers éléments, les attroupements et les deals sont fréquents dans le secteur dans lequel ils patrouillaient.