Paris: Qui est derrière la manifestation anticorruption de ce dimanche?

RAS-LE-BOL Des dizaines de rassemblements sont organisés partout en France…

Lucie Bras
— 
Une manifestation du collectif Nuit Debout place de la République en août 2016.
Une manifestation du collectif Nuit Debout place de la République en août 2016. — Thomas SAMSON / AFP

Ce dimanche à 15 heures, un rassemblement « contre la corruption des élus » est organisé place de la République à Paris. L’événement rassemble déjà plus de 11.000 personnes sur Facebook.

Cette mobilisation a surpris l’organisateur Vincent Galtier, photographe, sans étiquette politique. « Je pensais qu’on serait 30, 40. Ça a pris très vite. »

C’est en regardant la conférence de presse de François Fillon qu’il a eu envie de faire quelque chose. « Ça a ravivé ce que j’avais pu ressentir pendant l’affaire Cahuzac. Je me suis dit que ce n’était plus possible d’avoir ce problème de représentation, ça fragilise trop la confiance entre les citoyens et la classe politique. Certains élus n’ont plus la légitimité de nous représenter », explique-t-il.

« Nuit Debout » impliquée dans l’organisation

La demande de manifestation a été déposée à la préfecture de Paris mardi, avec des membres de « Nuit Debout ». « Je n’avais jamais fait de telles démarches et je me suis rapproché d’eux car je savais qu’ils avaient l’habitude », raconte Vincent Galtier.

L’organisateur souhaite former une assemblée générale pour « se rencontrer et discuter ». Pour faire entendre leur colère, les manifestants ont prévu une casserolade, c’est-à-dire qu’ils taperont sur des casseroles dans la rue. Vincent Galtier espère qu’un collectif naîtra à l’issue de cette manifestation.

L’association Anticor, spécialisée dans la lutte contre la corruption, ne fait pas partie de l’organisation mais sera présente sur place. « L’affaire François Fillon permet de toucher la corruption de façon plus immédiate que les Panama Papers par exemple », explique Eric Alt, vice-président de l’association Anticor. « Les citoyens se rendent compte que la corruption, ce n’est pas seulement de l’argent qui s’évapore, mais c’est aussi des transferts d’argent importants et des abus de pouvoir. »

Des rassemblements sont aussi organisés dans plus d’une trentaine de villes françaises, en métropole et en Outre-mer : Lyon, Marseille, Bordeaux, Toulouse, Rennes, Pointe Noire ou encore Saint-Omer.


La manifestation est à suivre sur Twitter via le mot-clé StopCorruption.