Classement de villes étudiantes: Quand les élèves font baisser la note de Paris

ETUDES Selon le classement QS de 2017, Paris est la deuxième meilleure ville étudiante du monde. C’est la prise en compte de l’avis des étudiants qui a dégradé la note…

Marie Lombard
— 
Les étudiants ont une perception assez négative de Paris en 2017
Les étudiants ont une perception assez négative de Paris en 2017 — MEUNIER AURELIEN/SIPA

La question était sur toutes les lèvres : mais pourquoi donc Paris, qui était première du classement mondial des villes étudiantes depuis quatre ans, est-elle descendue d’une marche de podium dans le classement 2017 de l’agence britannique Quacquarelli Symonds  (QS) publié mercredi ? Passant derrière  Montréal  dans une liste de 100 villes au total, Paris a ainsi perdu sa première place pour s’installer confortablement à la deuxième. 

>> A lire aussi : Ile-de-France: Comment se loger quand on est étudiant

Au vu des chiffres communiqués par QS, le constat est alarmant. Parmi les 6 critères qui ont été choisis pour classifier les villes (le classement des universités, les villes recherchées par les recruteurs pour embaucher des diplômés, l’abordabilité, la désirabilité d’une ville pour les étudiants, la composition étudiante de la ville et enfin le point de vue des étudiants), c’est le point de vue des étudiants qui a le plus contribué à faire chuter Paris dans le classement. De fait, si seule la perception des étudiants était prise en compte dans le classement, Paris descendrait au 20e rang sur 100, selon les sondeurs de QS.

Les cinq meilleures villes étudiantes sur 100
Les cinq meilleures villes étudiantes sur 100 - Screenshot Topuniversities.com

 

>> A lire aussi : Paris: Etudiants internationaux, faites toutes vos démarches administratives à la Cité universitaire

La convivialité et la diversité ne sont pas au beau fixe à Paris

L'avis des principaux concernés, les étudiants, est un critère qui a été ajouté cette année seulement aux cinq autres. Mené par le site Topuniversities, un sondage sur un panel de 18.000 étudiants a été réalisé dans chacune des villes.

Dix-huit mille Parisiens ont donc été invités à décliner leur niveau d’études ainsi que leur nationalité ; et à noter la convivialité, l’abordabilité, le potentiel culturel, les possibilités de sorties et de déplacement, les opportunités, la diversité et la tolérance à Paris. Enfin, ils devaient déclarer s’ils voulaient ou non rester à Paris à la fin de leurs études et déterminer quel est le point positif le plus important de la capitale pour un étudiant.

>> A lire aussi : Paris: Les étudiants des grandes écoles se mettent à votre service

Paris, ville inabordable pour les étudiants

Au vu des résultats obtenus, la convivialité et la diversité ne sont pas les vertus principales de la Ville lumière. Avec 3,21 points en moyenne sur un total de 5 pour la première et 3,39/5 en moyenne pour la deuxième, il semblerait que Paris « puisse mieux faire ». Les critères de la tolérance et de la facilité de déplacement sont en revanche mieux notés puisqu‘ils obtiennent chacun un score moyen supérieur à 4 points.

>> A lire aussi : Le coût de la vie étudiante continue de grimper, selon une étude de l’Unef

De fait, la capitale française aurait peut-être conservé sa première place si le critère de l’abordabilité n’était pas venu dégrader sa note. Ainsi, les étudiants donnent en moyenne 2,18/5 points à Paris en la matière. De surcroît si seul le critère global de l’abordabilité (d’un point de vue objectif), qui se place parmi les 6 critères principaux du classement, Paris écoperait non plus de la seconde place mais bien de la 72e, selon les sondeurs de QS… Le constat est clair et il ne date pas d’hier : Paris est une ville trop chère.