Argenteuil: Onze interpellations après des heurts avec la police

VIOLENCES Un chauffeur de bus a été blessé au visage...

20 Minutes avec AFP

— 

Des incidents ont éclaté dimanche 12 février 2016 à Argenteuil dans le Vald'Oise
Des incidents ont éclaté dimanche 12 février 2016 à Argenteuil dans le Vald'Oise — Arnaud Andrieu/SIPA

Des incidents ont éclaté dimanche à Argenteuil, où des abribus ont été détruits, un bus caillassé et onze personnes interpellées, a indiqué la préfecture du Val-d’Oise.

Ces incidents sont « sans doute » liés à l’affaire de Théo, « mais on ne peut pas l’affirmer pour le moment », selon la même source.

>> A lire aussi: Violences à Bobigny: «Nous sommes déçus et un peu tristes», commente un des organisateurs du rassemblement

Un chauffeur de bus a été « blessé au visage »

En soutien à ce jeune homme des manifestations ont eu lieu toute la semaine en Seine-Saint-Denis et celle de samedi à Bobigny a donné lieu à de graves incidents et de nombreux délits.

A Argenteuil, les incidents ont commencé vers 17 h 30. Une cinquantaine de jeunes se sont regroupés sur la dalle d’Argenteuil, « suite à un appel sur les réseaux sociaux », a relaté la préfecture dans un communiqué.

Ils s’en sont d’abord pris à des voitures avant de caillasser un bus. Le chauffeur du véhicule a été « blessé au visage », selon la préfecture. Un véhicule et trois poubelles ont été incendiés. De « nombreux projectiles » ont été lancés sur les forces de l’ordre, sans faire de blessé, a-t-on ajouté de même source.

Un journaliste de BFM Paris a été agressé mais « il va bien », selon le site internet de BFM TV. Samedi à Bobigny, plusieurs véhicules ont été incendiés, dont un camion technique de RTL.