Violences à Bobigny: Après les dégradations, des habitants se mobilisent pour nettoyer

SOCIETE Après la fin d’un rassemblement de soutien à Théo à Bobigny, des incidents se sont poursuivis jusqu’à minuit environ…

Romain Lescurieux

— 

Des habitants ont nettoyé les rues de Bobigny durant une heure
Des habitants ont nettoyé les rues de Bobigny durant une heure — Capture d'écran Facebook

« Venez nombreux ». Après les incidents et débordements qui ont émaillé la manifestation de soutien à Théo ce samedi à Bobigny, l’association locale « Jeunesse Ambitieuse » a lancé une initiative ce dimanche matin pour « nettoyer Bobigny » en partenariat avec deux autres associations, « Mejless » et « Apoger ». 

>> Lire aussi. VIDEO. «Théo n'est pas l'affaire de trop, parce que ça arrive tous les jours»... Nous étions à la manif en soutien à Théo

« Sacs poubelles » et « bonne humeur »

Ce samedi, jusqu’à minuit, des individus s’en sont pris à des vitres d’immeubles et au mobilier urbain et deux voitures ont été incendiées en marge du rassemblement. « On tient à condamner les dégradations et les débordements et on tient à souligner qu’elles ne sont pas à l’initiative des jeunes balbyniens… mais bien de réseaux extérieurs à la ville de Bobigny, et même plus largement, extérieurs à la Seine-Saint-Denis », a rappelé l’association sur sa page Facebook.

>> Lire aussi. Violences à Bobigny: Une petite fille sauvée des flammes par un manifestant de 16 ans

Une vingtaine d'habitants - « jeunes, moins jeunes, habitants de Bobigny et des quartiers populaires alentours » - se sont ainsi réunis aux alentours de la gare avec des sacs poubelles et des gants. Mais aussi avec une « bonne humeur animée par les valeurs de solidarité, de civisme et de bienveillance ».

« Une utilisation disproportionnée de la force »

« Nous voulions via cette action citoyenne montrer que ce ne sont pas les jeunes de Bobigby et des alentours qui étaient à l'initiative de cette violence », explique à 20 Minutes, Ayoub, 23 ans, président de cette association qui a été créée en 2013 pour « aider la jeunesse dans leur situation actuelle, puis les soutenir pour leurs futures projets. »

Durant près d'une heure, par petit groupe, ils ont nettoyé les rues et ont ramassé de nombreux projectiles en tout genre et des restes de bombes lacrymogènes. « Nous nous sommes aussi bien rendus compte qu'il y a eu une utilisation disproportionnée de la force de la part de la police», ajoute celui qui déplore une « opération catastrophique » ayant donné lieu à une situation « chaotique ».