Lycéen poignardé à Paris: Des élèves partent se venger dans un établissement voisin

FAITS DIVERS Le proviseur et son adjoint du lycée Maurice Ravel (20e arrondissement) ont été agressés ce lundi en fin d’après-midi…

R.L.

— 

Illustration police nationale
Illustration police nationale — LODI Franck/SIPA

Le 20e arrondissement sous tension. Après la mort d’un lycéen, poignardé, ce lundi, devant le lycée professionnel Charles-de-Gaulle, rue Ligner, près du cimetière du Père-Lachaise, le proviseur et son adjoint du lycée voisin, Maurice Ravel, cours de Vincennes, ont été molestés vers 16h30, rapporte Le Parisien.

>> Lire aussi. Paris: Un lycéen mort poignardé devant son établissement, le suspect en fuite

Des « bandes rivales » ?

Dans l’après-midi, « des jeunes ont tenté de rentrer dans l’établissement. Le proviseur et son adjoint les en ont empêchés et il y a eu des échanges de coups », commente auprès de 20 Minutes, une source policière, précisant qu’ils ne sont pas blessés. Un lien avec le décès du jeune de 17 ans ?

« Ils cherchaient à en découdre avec un ou des lycéens qu’ils n’ont pas trouvé », indique une source policière au ParisienA noter qu’un autre lycée, Paul Valéry, boulevard Soult (12e) a également été « visité » dans l’après-midi par des élèves du 20e.

« Les premiers éléments de l’enquête nous laissent penser que nous avons affaire à des bandes rivales, décrypte un policier auprès du journal, avec d’un côté les soutiens de la victime et de l’autre, celui qui pourrait être l’auteur des coups de couteau mortels et qu’ils recherchent. » « C’est fort problable que ce soit lié », confirme auprès de notre journal, une source policière qui émet des craintes pour la soirée.

Une cellule médico-psychologique et un dispositif policier

Pour faire face à cette montée de violence, un dispositif policier a été déployé sur plusieurs établissements de ces quartiers de l’Est parisien « pour éviter que la situation ne dégénère ». Le recteur d’académie Gilles Pécout s’est rendu sur place. La ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem a exprimé dans un communiqué sa « tristesse » et adressé ses « sincères condoléances à la famille et aux proches du lycéen ».

« Une cellule médico-psychologique est mobilisée auprès des élèves et de l’ensemble de la communauté éducative et le restera aussi longtemps que nécessaire », a-t-elle ajouté. A 19 heures, l’auteur ou les auteurs des coups de couteau sont toujours en fuite, confirme une source proche du dossier. Les circonstances sont encore à déterminer. Le deuxième district de la police judiciaire de Paris est chargé de l’enquête.