Paris: Des prostitués amenaient leur client dans un cinéma porno

FAITS DIVERS Rideaux baissés pour un cinéma pornographique où des prostitués travaillaient…

C.An

— 

Un cinéma pornographique, le Cyber Club, dont le patron et les employés ont été mis en examen pour une affaire de proxénétisme (Illustration).
Un cinéma pornographique, le Cyber Club, dont le patron et les employés ont été mis en examen pour une affaire de proxénétisme (Illustration). — Google Maps

Un cinéma avec des cabines de projections privatives et plus si affinités. La brigade de répression du proxénétisme (BRP) a décelé une activité de prostitution au sein d’un cinéma pornographique à Paris, rapporte Le Parisien.

Le cinéma pornographique fermé

Sur signalement du commissariat du 1er arrondissement, les policiers de la BRP ont interpellé et placé en garde à vue le gérant du cinéma le Cyber Club et ces cinq employés, mi-janvier. Dès le mois de mars 2016, la BRP a identifié une trentaine de jeunes hommes, âgés de 25 à 30 ans et d’origines étrangères, qui racolaient sur la voie publique avant de se rendre avec leur client dans le cinéma X, situé rue Saint-Denis.

>> A lire aussi: Quinze salons de «massage» ont été fermés depuis le début de l’année à Paris

Lors de la perquisition du cinéma, 2.500 euros ont été saisis. Le cinéma est fermé depuis. Le patron de 52 ans, Jacky R., a été remis en liberté après s’être présenté devant le procureur de la République. La date de son prochain jugement n’est pas déterminée.