Paris: Des navettes sans chauffeur pour relier la gare de Lyon à celle d'Austerlitz

FAITS-DIVERS L’expérimentation démarre ce lundi à 17h pour prendre fin en avril. De 14h à 20h, deux minibus sans chauffeur, électriques et gratuits, transporteront les Parisiens sur le pont Charles-de-Gaulle…

C.An et F.P

— 

Deux navettes autonomes tester sur le Pont Charles-de-Gaulle, à Paris (Illustration) en début d'année 2016. // Photo : V. Wartner / 20 Minutes
Deux navettes autonomes tester sur le Pont Charles-de-Gaulle, à Paris (Illustration) en début d'année 2016. // Photo : V. Wartner / 20 Minutes — VINCENT WARTNER / 20 Minutes

Voici venu le temps des transports en commun sans chauffeur? A Paris, c’est déjà effectif pour les lignes 14 et 1, intégralement automatisées (en attendant la ligne 4). En surface, la RATP y songe avec les minibus sans chauffeurs. Fin septembre, les Parisiens étaient déjà invités à tester cette nouvelle technologie le temps d’un week-end sur les berges rive droite nouvellement piétonnisées.

A tester entre 14h et 20h

Ce lundi, à 17h, la RATP lance une expérimentation de plus grande ampleur en mettant en circulation deux minibus électriques autonomes sur le pont Charles-de-Gaulle (13e) qui fait la jonction entre la gare de Lyon et celle d’Austerlitz. Ces minibus seront à tester gratuitement, chaque jour, entre 14h et 20h jusqu’au 7 avril prochain. Ces navettes, de la marque française Easymile, pourront embarquer jusqu’à six voyageurs et feront la jonction en continue entre les deux gares, ceci dans les deux sens.

>> Lire aussi: Des minibus sans chauffeurs à Paris avant 2020

« Comptez 100 secondes pour parcourir ce pont de 200 mètres », indique-t-on à la RATP. C’est plus rapide qu’à pieds, « d’autant que ces minibus sans chauffeur s’adressent en particulier aux voyageurs, lestés de leurs valises, qui doivent rapidement faire la jonction entre les deux gares », rappelle la RATP.

Un minibus sans chauffeur, du constructeur EasyMile, sera à découvrir sur les berges de Seine rive droite, ce samedi 24 septembre.
Un minibus sans chauffeur, du constructeur EasyMile, sera à découvrir sur les berges de Seine rive droite, ce samedi 24 septembre. - /Photo EasyMile

Pas encore aux intersections

En l’état actuel de la réglementation, il reste encore interdit de faire franchir à ces navettes sans chauffeur des intersections (feux rouges, stop, cédez-le passage…), même si cela est techniquement possible. « En revanche, les deux navettes se croiseront au milieu du pont, ce qui sera un point important de l’expérimentation », indique la RATP. A bord, des agents d’accueil accueilleront continuellement les Parisiens et auront pour mission de remonter aussi les remarques et réactions des testeurs.