Neuf sites de baignades à l’étude pour «Paris 2024»

SOCIETE De futurs sites de baignade de Paris seront dévoilés à l'horizon 2020...

C.An
— 
Le port de Bercy, un des sites à l'étude pour devenir lieu de baignade à Paris (Illustration)
Le port de Bercy, un des sites à l'étude pour devenir lieu de baignade à Paris (Illustration) — Google Maps

Se baigner dans la Seine à Paris. L’idée de piquer une tête dans le fleuve peut paraître saugrenue, d’ici 2024, elle pourrait toutefois s’avérer être réaliste. Anne Hidalgo a sollicité l’Atelier parisien d’urbanisme (APUR) pour identifier neuf sites intra-muros susceptibles d’accueillir la pratique de la natation. Un groupe de travail a, également, été constitué pour améliorer la qualité de l’eau de la Seine.

Les Jeux olympiques comme objectif

Pour la candidature de Paris aux Jeux olympiques et paralympiques 2024, Anne Hidalgo, maire de Paris, a proposé d’organiser le triathlon et les 10 km de nage en eau libre dans la Seine. La baignade dans le fleuve organisé de façon pérenne et gratuite fait partie de l’étude.
Neuf sites sont évalués :

  • dans le Bois de Boulogne,
  • sur le Port de Javel,
  • l’Île aux Cygnes,
  • les quais du Trocadéro - Champ de Mars,
  • le port des Saints-Pères,
  • le port de l’Hôtel de Ville,
  • le port Henri IV - Parc Tino Rossi,
  • le port d’Austerlitz - port de la Râpée,
  • le port de Bercy - port de la Gare.

La mairie de Paris prévoit de dévoiler d’ici la fin de la mandature d’Anne Hidalgo les sites retenus.

 

En parallèle, deux sites de baignades publiques vont ouvrir : à la Villette, dès juillet 2017, et au lac Daumesnil, courant 2019.

Bassin de la Villette (Illustration)
Bassin de la Villette (Illustration) - C.An

 

« Nous invitons dès maintenant tous les Parisiens à se baigner dès juillet dans le bassin de la Villette », annonce Jean-François Martins, adjoint à la Maire en charge des sports et du tourisme.