Paris: Un garde-manger en libre-service en plein 12e arrondissement

SOCIETE L'association Cap ou pas cap a installé une «boîte à dons» dans la cour du centre social Charenton dans le 12e arrondissement...

Camille Anger

— 

Depuis mi-décembre 2016, un garde-manger solidaire a été mis à disposition du public au centre social de Charenton dans le 12e arrondissement de Paris.
Depuis mi-décembre 2016, un garde-manger solidaire a été mis à disposition du public au centre social de Charenton dans le 12e arrondissement de Paris. — C.An

Trois boîtes en bois attirent l’œil au 295, rue de Charenton. Dedans, on a la possibilité de se servir à manger L’association Cap ou pas cap et  un collectif d’architectes ont conçu un garde-manger solidaire avec une trentaine de bénévoles. Ils l’ont installé sur les grilles du centre social Charenton. Clément Hélary, responsable de la communication, bat en brèche l’idée de « prendre quand on est dans le besoin et donner sinon ! ». Il a développé un outil pour se questionner par rapport à la nourriture. « Avec un garde-manger solidaire, on s’adresse à tout le monde. On est tous amené, un jour ou l’autre, à prendre ou à donner, que ce soit pour des questions de disponibilité, d’argent, de motivations… », détaille-t-il.

Une « give box » avec des aliments

L’association a commencé par mettre en place des boîtes à dons d’objets, dans le quartier de Daumesnil, Place Félix-Eboué. « Nous avons perçu une demande pour accéder à de la nourriture de qualité. Alors, l’idée de lancer un garde-manger nous a semblé évidente », poursuit Clément Hélary. D’abord, ils ont dû imaginer la forme des contenants,trouver des financements participatifs, puis, est venu le temps de la construction, soutenu par le collectif d'architectes « On a pensé à un truc ».

Création d'un garde-manger solidaire dans la 12e arrondissement (Illustration)
Création d'un garde-manger solidaire dans la 12e arrondissement (Illustration) - Association Cap ou pas cap

À la mi-décembre, au cours d’un chantier collectif, ils ont fini par accrocher trois garde-manger aux grilles du centre social Charenton. Et Clément d’espérer : « L’association les verrait bien tournés vers la rue plutôt que le centre social, pour inciter les riverains à se servir en toute liberté. »

Les garde-manger côté rue
Les garde-manger côté rue - C.An

Les trois garde-manger sont destinés à contenir des denrées non périssables - boîtes de conserve, pâtes, pain, gâteaux… -, des bouteilles, voire des cagettes de légumes. L’association Nouveau Robinson apporte des provisions de temps à autre. Des usagers du centre social sont chargés de l’entretien des équipements.

Ce samedi de 14h à 17h, un goûter festif est proposé aux bénévoles et riverains pour célébrer l’arrivée de ce nouvel outil dans le quartier du 12e arrondissement.