Vignettes Crit’air: Qu’est-ce qui change pour les Parisiens ce lundi ?

POLLUTION Ce lundi marque l’arrivée de nouvelles mesures de lutte contre la pollution automobile à Paris. «20 Minutes» vous aide à y voir plus clair...

Fabrice Pouliquen

— 

Avez-vous pensé à commander votre vignette Crit'air?
Avez-vous pensé à commander votre vignette Crit'air? — AFP

Votre vieille voiture a-t-elle le droit de circuler ce lundi ? Quelle sera la couleur de votre vignette ? Et que se passe-t-il si vous l’avez laissée ce lundi sur votre frigo ? 20 Minutes vous aide à y voir plus clair dans les nouvelles mesures antipollution adoptées dans la capitale ce lundi…

Qu’est-ce qui change à partir de lundi ?

Les voitures immatriculées avant 1997 et les deux roues immatriculées avant le 31 mai 2000 n’ont plus droit de circuler dans Paris en semaine, de 8h à 20h. La mesure était déjà effective depuis juillet dernier. « Mais nous faisions jusque-là de la pédagogie, indique Christophe Najdovski, adjoint d’Anne Hidalgo chargé des transports. Ce lundi, ça change : il y aura désormais des amendes. »

Les différents véhicules entrant dans la catégorie des non classés.
Les différents véhicules entrant dans la catégorie des non classés. - Image Préfecture de police de Paris

A quoi servent les vignettes Crit’air ?

Si vous roulez dans Paris, ces vignettes doivent être apposées sur le pare-brise de votre voiture ou la fourche de votre moto. De différentes couleurs, elles indiquent le degré de pollution de votre véhicule et, donc, si vous avez droit ou non de rouler dans Paris. Six catégories sont définies en fonction de la motorisation et de l’âge du véhicule : vert pour les zéro émissions (véhicules électriques ou hydrogène) puis numéroté du « 1 » violet (peu polluant) au « 5 » gris (plus polluant).

Document Préfecture de police de Paris
Document Préfecture de police de Paris - Document Préfecture de police de Paris

A ses six catégories s’ajoute une dernière : celle des véhicules « non-classés », car jugés trop polluant. C’est cette catégorie de voitures, sans vignette, qui n’aura plus droit de circuler en semaine dans Paris de 8h à 20h.

Qu’est-ce qui change en cas de pic de pollution ?

Fini la circulation alternée. En cas de pic de pollution, les restrictions de circulation ne se fonderont plus sur le dernier chiffre de la plaque d’immatriculation. Ce dispositif avait ses limites. « Il revenait à interdire à des véhicules peu polluants de circuler une journée parce qu’elle avait le mauvais chiffre sur la plaque d’immatriculation. Et inversement », notait, lundi dernier, lors d’une conférence de presse, Michel Cadot, préfet de police de Paris.

Place alors à la « circulation différenciée », déjà instaurée à Berlin ou Londres. Les restrictions de circulation se fonderont désormais sur le degré de pollution des véhicules indiqué par la couleur de la vignette Crit’air posée sur le pare-brise. En cas de pic de pollution, les restrictions de circulation monteront crescendo en fonction de la persistance de l’épisode. Elles s’appliqueront d’abord à la catégorie 5, puis 4, puis 3 et ainsi de suite.

Et si lundi, vous n’avez pas encore votre vignette sur votre pare-brise ?

Vous n’aurez pas pour autant une amende sauf si vous êtes à bord d’un véhicule de la catégorie des non-classés. Tout est alors dans la nuance : à compter de ce lundi, la vignette crit’air est obligatoire pour circuler dans Paris mais il n’y a pas aujourd’hui de sanction prévue en cas de non-présentation de cette vignette. Vous pourrez toujours présenter votre carte grise aux policiers. Celle-ci aussi indique le degré de pollution de votre véhicule et, si vous avez donc le droit de circuler ou non.

Forcément, la préfecture de police, comme Christophe Najdovski, recommande vivement de commander la vignette. « Un décret ministériel est en préparation, rappelle l’adjoint d’Anne Hidalgo. Lorsqu’il passera l’absence de vignette sur le pare-brise sera passible d’une amende. » L’avoir sur le pare-brise permettra aussi d’éviter les contrôles : « Les policiers cibleront les véhicules qui n’ont pas de vignettes, indique Michel Cadot.

Comment commander la vignette ?

Le plus simple, c’est sur Internet via un site dédié : www.certificat-air.gouv.fr. Il suffit de vous munir du certificat d’immatriculation (anciennement carte grise) de votre véhicule. La vignette arrivera dans un délai de 30 jours à l’adresse inscrite sur le certificat d’immatriculation. Le prix ? 3,70 euros auxquels s’ajoute le montant de l’acheminement par voie postale. Pour un envoi en France, cela revient à 4,18 euros.