Braquages de gens fortunés à Paris: «Surtout une recrudescence du vol à domicile»

SOCIETE Kim Kardashian, Adèle Exarchopoulos et de nombreux touristes… depuis quelque temps, des braquages très ciblés visant des célébrités et des gens fortunés ont eu lieu à Paris…

Romain Lescuieux
— 
Kim Kardashian a été victime d'un braquage à Paris, rue Tronchet, dans la nuit de dimanche à lundi.
Kim Kardashian a été victime d'un braquage à Paris, rue Tronchet, dans la nuit de dimanche à lundi. — Simon Decleves/SIPA

Has been le braquage de banque ? Depuis un certain temps, de nombreux vols ciblés sur des particuliers ont eu lieu dans la capitale. Parmi les plus médiatisés, celui de Kim Kardashian. Dans la nuit du 2 au 3 octobre, la star américaine de 36 ans s’était fait braquer par cinq hommes armés dans une résidence hôtelière de luxe du centre de Paris. Quelques mois, plus tard, c’est Adèle Exarchopoulos qui a été victime d’un cambriolage à son domicile parisien. Et les touristes fortunés ne sont pas en reste.

Le dernier gros coup date de novembre 2016, quand deux touristes qataries qui viennent de débarquer d’un avion à l’aéroport parisien du Bourget sont dévalisées par deux agresseurs qui ont obligé leur Bentley à quitter l’autoroute avant d’asperger chauffeur et passagères de gaz lacrymogène et d’emporter bijoux, vêtements et bagages pour un préjudice de 5 millions d’euros. Un phénomène en hausse ?

« Une recrudescence du braquage à domicile et en fausse qualité »

« Concernant les stars, cela reste isolé. Ça défraie la chronique car c’est la personnalité qui fait que mais il n’y en a pas plus qu’avant », note Philippe Lavenu, secrétaire national chargé de l’Ile-de-France pour le syndicat de police Alliance. « En revanche, nous notons surtout une recrudescence du braquage à domicile et en fausse qualité. Et ce, sur des particuliers choisis : fortunés avec argent liquide et/ou bijoux mais aussi des gens vulnérables », ajoute-t-il.

Selon les chiffres de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales – publiés en juin 2016 – depuis 2013, le nombre de vols avec armes à feu a fortement diminué. Notamment dans les tabacs (-59 %), les bijouteries (-71 %) ou encore les stations-service (-56 %). En revanche, le « home-jacking », ou vol à main armé contre des particuliers à leur domicile, a connu une forte hausse en 2015. Selon des informations dévoilées par Le Figaro en février 2016, 1.000 cas de « home-jacking » de particuliers ont été recensés en 2015. Soit une hausse de près de 20 % par rapport à l’année précédente. A contrario, les braquages visant les banques baissent, selon l’ONDRP.

« Les agences bancaires sont de plus en plus sécurisées »

« Les agences bancaires sont de plus en plus sécurisées et détiennent de moins en moins de liquidité donc les voleurs se tournent vers les particuliers », précise Philippe Lavenu, rappelant que pour ces braquages les équipes spécialisées restent vigilantes sur le terrain. Notammentla BRB (Brigade de répression du banditisme).

C’est cette brigade qui a arrêté ce lundi 17 personnes dans le cadre de l’enquête Kim Kardashian. « Cela a mis un peu de temps mais ça a porté ses fruits », se réjouit Philippe Lavenu. Les interpellés, soupçonnés d’être impliqués directement dans le braquage de la star ou d’avoir participé à l’écoulement des bijoux, sont « quasiment tous connus pour grand banditisme », a confié lundi à l’AFP une source policière. Dans le cadre de cette enquête ouverte pour « vol avec arme en bande organisée », en plus d'« association de malfaiteurs » et « séquestration », les gardes à vue peuvent être prolongées jusqu’à atteindre 96 heures. Le plus jeune est né en janvier 1994 et le plus âgé, arrêté à Grasse (Alpes-Maritimes), a 72 ans, a précisé une source judiciaire.