Des véhicules circulent sur le périphérique parisien, le 16 décembre 2016, alors qu'un pic de pollution s'est déclaré.
Des véhicules circulent sur le périphérique parisien, le 16 décembre 2016, alors qu'un pic de pollution s'est déclaré. — Michel Euler/AP/SIPA

POLLUTION

Circulation alternée: La Mairie de Paris demande à la police de faire preuve d'«indulgence»

Seuls les véhicules à plaque impaire sont autorisés ce samedi, jour de départs en vacances et de courses de Noël...

Ce samedi, seuls les véhicules dont la plaque d’immatriculation est impaire peuvent circuler à Paris et en petite couronne. Mais, promis, il n’y aura pas d’impair… La mairie de Paris a en effet demandé aux forces de police de faire preuve « d’indulgence et de discernement » face aux infractions à la circulation alternée, en pleins départs en vacances et dans la dernière ligne droite des courses de Noël.

>> A lire aussi : QUIZ. Jouez au policier et identifiez les véhicules autorisés ou non à rouler

« Je sais que c’est un week-end important », a déclaré Christophe Najdovski, maire adjoint de Paris en charge des transports et de l’espace public ce samedi sur Europe 1.

« La pollution ne choisit pas la date à laquelle elle arrive »

L’élu répondait notamment à des critiques de vacanciers, attendus nombreux sur les routes, mais également de commerçants qui craignent que la circulation alternée n’ait des répercussions importantes sur les achats de Noël.

« La pollution ne choisit pas la date à laquelle elle arrive », a souligné le maire adjoint. Il a rappelé que la circulation alternée permettait « en règle générale » de réduire d’environ 10 % la circulation, « ce qui est déjà quelque chose de significatif et permet de réduire l’intensité des pics de pollution à proximité des axes à fort trafic ».

Christophe Najdovski a par ailleurs invité les Parisiens à s’organiser autrement en se faisant livrer, en ayant recours au covoiturage ou en utilisant les transports en commun, à nouveau gratuits ce samedi.