Une partie de la facture d'eau va baisser pour plus de 4 millions de Franciliens

FACTURE Le prix de l'eau potable, qui représente un tiers de la facture d'eau payée par les consommateurs, devrait baisser en janvier prochain, passant de 1,47 euro par m3 à 1,37 euro…

20 Minutes avec AFP

— 

Eau potable eau courante consommation eau du robinet gaspillage
Eau potable eau courante consommation eau du robinet gaspillage — Alexandre GELEBART/20MINUTES

Le prix de l’eau potable, qui représente un tiers de la facture d’eau payée par les consommateurs, devrait un peu baisser dans les 150 communes de région parisienne gérées par le Sedif (Syndicat des eaux d’Ile-de-France), qui doit adopter ce jeudi une décision en ce sens.

De 1,47 euro par mètre cube à 1,37 euro

Le comité du Syndicat des eaux d’Ile de France, réuni en Assemblée générale, doit voter une délibération prévoyant « une baisse de 10 centimes par mètre cube de la part eau potable de la facture d’eau », a indiqué à l’AFP le président du Sedif et député-maire UDI d’Issy-les-Moulineaux, André Santini.

La part dédiée à la fourniture d’eau potable passera donc de 1,47 euro par m3 à 1,37 euro à partir du premier janvier. Dans la facture payée par le consommateur, s’ajoutent à ce prix la part dédiée aux services d’assainissement des eaux usées (44 %) ainsi que les taxes et redevances (24 %). Au total, la facture d’eau dans les communes sous la responsabilité du Sedif s’élève actuellement à 4,03 euros/m3.

C’est Veolia qui rogne sur sa rémunération

Cette baisse a été obtenue après de « difficiles » négociations avec Veolia, entreprise qui gère le service d’eau potable en délégation de service public, a précisé André Santini. « La totalité de cette baisse relève de la part du prix qui revient au délégataire », a précisé André Santini. En clair, c’est Veolia qui rogne sur sa rémunération (d’environ 1 euro/m3) dans le cadre de ce contrat.

Le Sedif a obtenu cette baisse grâce à « des marges de manœuvres économiques dégagées » par l’adhésion de nouvelles communes au syndicat ces dernières années et la signature d’un contrat de vente d’eau en gros au syndicat de la presqu’île de Gennevilliers (SEPG), a expliqué l’élu, également député-maire UDI d’Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine).

Renforcer aussi le rendement du réseau d’eau potable

Le Sedif gère l’approvisionnement en eau de près de 4 millions d’usagers, ce qui en fait le premier producteur d’eau d’Europe. Veolia Eau est détenteur depuis 1923 du contrat de délégation de service public pour la distribution d’eau, qui a été renouvelé en 2010 pour une durée supplémentaire de 12 ans, avec des clauses de revoyures régulières.

Les évolutions du contrat qui doivent être approuvées ce jeudi contiennent également un renforcement des objectifs de rendement du réseau d’eau potable. Il devra se rapprocher des 90 %, contre 87,5 % actuellement.