Des associations présentent leur plan pour limiter le trafic aérien

- ©2007 20 minutes

— 

Face à la progression du trafic aérien à Roissy, « au-delà des prévisions », plusieurs associations environnementales d'Ile-de-France ont présenté hier une étude sur « les alternatives à un troisième aéroport dans le Bassin parisien ». Elles préconisent de « rééquilibrer le trafic au profit d'Orly » et de développer le transfert des courts courriers vers le TGV.

Michel Dubromel, responsable transports de France Nature Environnement, s'est prononcé pour une « taxation du kérosène » sur les vols intérieurs, de façon à « donner des signaux au niveau du prix » du transport aérien. Jean Sivardière, président de la Fédération nationale des associations d'usagers des transports, a appelé à « augmenter l'emport des avions en utilisant mieux les créneaux disponibles ».

Enfin, les associations préconisent « une limite du trafic à Roissy », en proposant de viser 660 000 mouvements d'avion et 75 millions de passagers en 2020, soit une croissance de 2 % par an en quatorze ans.