Monoprix a un train d'avance

Magali Gruet - ©2007 20 minutes

— 

Le premier train de fret est arrivé hier soir à 20 h 30. Monoprix vient d'inaugurer un nouveau système d'approvisionnement de ses magasins parisiens par voie ferroviaire. Une halle de 3 700 m2 a été aménagée à proximité de la gare de Bercy (12e) pour réceptionner les marchandises, qui transitent sur 30 km de voies du RER D.

Les produits sont chargés dans les entrepôts de Lieusaint et de Combs- la-Ville (Seine-et-Marne). Quelque 210 000 palettes de boissons sans alcool, textiles, articles pour la maison et de loisirs doivent ainsi transiter chaque année, ce qui représente 120 000 tonnes de marchandise. Mais le processus ne s'arrête pas là, puisque les produits embarquent ensuite dans des camions de 26 tonnes roulant au gaz naturel pour véhicules (GNV) pour livrer soixante magasins Monoprix et Monop' de la capitale. Un procédé écolo, qui devrait permettre d'économiser chaque année 8 000 trajets de camions, 280 tonnes de CO2 et 19 tonnes d'oxyde d'azote. S'y ajoute « une réduction significative » des nuisances sonores, car les véhicules seront équipés d'un dispositif antibruit.

Par ailleurs, la Mairie de Paris a dans ses cartons cinq autres projets de plates-formes logistiques, à Pyramides (1er), Magenta (10e), Suzanne-Lenglen (15e), Meyerbeer (9e) et Saint-Germain-des-Prés (5e), pour centraliser les marchandises et éviter les transits inutiles. Il est également question de créer « une navette de fret express » entre l'aéroport de Roissy et le site des Halles, en utilisant le réseau RER. Une étude de faisabilité est en cours sur ce projet.