Seine-Saint-Denis: Une ado fait fuir ses ravisseurs en les frappant aux testicules

FAITS DIVERS Jeudi soir, la jeune fille de 14 ans traversait le canal de l’Ourcq lorsqu’elle a été attaquée par trois hommes d’une vingtaine d’années à Pavillons-sous-Bois…

20 Minutes avec AFP

— 

Le Pont de l'Europe à Pavillons-sous-bois où une ado de 14 ans a frappé trois agresseurs aux testicules alors qu'ils tentaient de l'enlever. (Illustration)
Le Pont de l'Europe à Pavillons-sous-bois où une ado de 14 ans a frappé trois agresseurs aux testicules alors qu'ils tentaient de l'enlever. (Illustration) — Google Maps

Une jeune fille de 14 ans a échappé jeudi soir à une tentative d’enlèvement à Pavillons-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), en frappant aux testicules les trois hommes qui voulaient la forcer à monter dans leur voiture, a-t-on appris vendredi de sources concordantes.

Un violent coup de poing à chacun

Jeudi vers 19h30, l’adolescente traversait le Pont de l’Europe, au-dessus du canal de l’Ourcq, quand une voiture avec trois personnes à son bord s’est arrêtée à sa hauteur.

Jeudi vers 19h30, l'adolescente traversait le Pont de l'Europe, au-dessus du canal de l'Ourcq, quand une voiture avec trois personnes à son bord s'est arrêtée à sa hauteur.
Jeudi vers 19h30, l'adolescente traversait le Pont de l'Europe, au-dessus du canal de l'Ourcq, quand une voiture avec trois personnes à son bord s'est arrêtée à sa hauteur. - Google Maps

Deux hommes d’une vingtaine d’années tentent alors « de la déshabiller puis de la faire monter de force dans leur véhicule », a raconté à l’AFP une source policière. La mineure se débat, assène à chacun un violent coup de poing dans les « parties génitales », et parvient à s’échapper.

Coursée par ses agresseurs

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. La collégienne dévale un escalier qui se trouve au bout du pont et court pendant « environ dix minutes en direction de Sevran ». Puis, se croyant en sécurité, s’arrête pour reprendre son souffle, selon la source policière.

Apercevant de nouveau ses agresseurs, qui s’étaient lancés à sa poursuite à pied, elle se remet à courir et finit par se cacher entre deux voitures. « Elle entend les individus lui demander où elle se cache. Elle appelle un ami sur son portable pour lui demander de venir la chercher. » Comme elle demeurait introuvable, les agresseurs ont fini par s’en aller et la victime a été récupérée par son ami.

Le parquet de Bobigny a ouvert une enquête pour tentative d’enlèvement et confié l’affaire à la Sûreté départementale.