Exposition universelle 2025: Quels sont les contours de la candidature française?

EVENEMENT Si le projet français est sélectionné, cette exposition se tiendra du 1er mai au 30 octobre 2025 en Ile-de-France…

Romain Lescuieux
— 
Le Globe du Village qui sera situé en Ile-de-France
Le Globe du Village qui sera situé en Ile-de-France — Sensual City Studio

« Nous y sommes. C’est le grand jour », souffle-t-on dans les rangs d’ExpoFrance 2025 réunis ce mardi à  (6e arrondissement). Et pour cause. Quelques minutes plus tard, François Hollande a présenté « officiellement » la candidature de la France à l’Exposition universelle de 2025, dans un courrier adressé au secrétariat général du Bureau international des expositions (BIE).

Devant la presse, , président d’ExpoFrance 2025, s’est alors félicité de cette nouvelle et s’est empressé de dévoiler le thème, la date, et les contours de cette candidature française. Un « moment extraordinaire que l’on attendait depuis plusieurs années », a-t-il dit.

Du 1er mai au 30 octobre 2025 en Ile-de-France

Si le chef de l’Etat a tenu à préciser que « cette candidature est celle de toute la France », cette exposition - soutenue par  - se tiendrait toutefois principalement en Ile-de-France. Et ce, du 1er mai au 30 octobre 2025. La dernière fois, c’était en 1937.



Au-delà, des « Forums thématiques » dans les grandes métropoles françaises,  pour accueillir le cœur de cette exposition : Le département de l’Essonne (site de Saclay), du Val-de-Marne (sites des Bords de Seine/Bords de Marne et Sénia), du Val d'Oise (site du Triangle de Gonesse), la Communauté d’agglomération Val d’Europe (sites Érable et La Motte) et l’Établissement public territorial Est Ensemble (site de la Plaine de l’Ourcq). Le projet conserve le dessein d’une immense sphère « connectée » au monde, autour de laquelle se déploiera un « grand village » composé des pavillons modulables des pays.

Un seul site sera retenu par le - qui réunit État, la région Ile-de-France, la métropole du Grand Paris, la Ville de Paris et ExpoFrance 2025 - pour accueillir ce « village », étendard du thème général dévoilé ce mardi : « La connaissance à partager, la planète à protéger. »

« La connaissance à partager, la planète à protéger »

« L’hospitalité était la valeur proposée dès 2014. De cette valeur est née l’idée du partage comme vecteur dynamique et universel du 21ème siècle. Le Globe a été le symbole initial de notre projet : le thème officiel de la candidature "La connaissance à partager, la planète à protéger" illustre ainsi parfaitement notre ambition », détaille Jean-Christophe Fromentin. A ses côtés,, a précisé que ce thème était « à la fois universel, dans l’avenir et ouvert de telle sorte que chaque pays puisse en donner sa propre interprétation ».



Dans son courrier, François Hollande a lui indiqué que l’objectif de cette nouvelle exposition serait « d’améliorer nos modèles de développement », précisant que les expositions universelles du 19e siècle ont « marqué à jamais les mémoires ». Il évoque ainsi la santé, l’éducation, la culture et l’environnement « dans la continuité de la mobilisation qui a abouti en décembre 2015 à l’accord de Paris sur le changement climatique » . Mais cette candidature est-elle compatible avec celle des jeux Olympiques de 2024 ? Pour ExpoFrance 2025, la réponse est oui.

Une candidature en confrontation avec celle des Jeux olympiques ?

La « marque « Paris » est très forte et a une grosse valeur dans les deux cas », a estimé Pascal Lamy, précisant qu’il y a une « synergie » entre les deux projets, notamment en ce qui concerne . « On peut faire des hypothèses dans tous les sens. Mais ces candidatures montrent au monde entier que la France a confiance en elle », a surenchéri Jean-Christophe Fromentin, qui devra composer  , qui n’a pas réagi à cette annonce et qui se bat désormais uniquement pour les Jeux olympiques. Un événement qui n’a toutefois pas les mêmes retombées.

, qui tablent sur 45 millions de visiteurs, l’exposition universelle générerait 23,3 milliards d’euros, contre 11 milliards pour les Jeux qui auraient un coût avoisinant les 6 milliards. En attendant, ExpoFrance 2025 guette ses concurrents.

Verdict en novembre 2018

Le dépôt officiel d’une candidature déclenche désormais un compte à rebours de six mois pour les entrées en lice officielles. Aucun autre pays n’est officiellement candidat pour organiser l’Exposition Universelle en 2025 mais le Canada, le Japon, l’Azerbaïdjan, la Grande-Bretagne et la Russie . Le dépôt de dossier se fera en novembre 2017. Puis, après présentation du projet des candidats, le gagnant sera désigné en novembre 2018.