Paris: Mille places en crèche créées par la Ville (sur 5.000 promises)

ENFANCE Avant 2001, Paris était le dernier département en termes d’accueil d’enfants en France. La création de places en crèche était un engagement d’Anne Hidalgo…

Romain Lescurieux

— 

Illustration d'une crèche municipale.
Illustration d'une crèche municipale. — VALINCO/SIPA

Serpent de mer de l’Hôtel de Ville, la place en crèche reste aussi un casse-tête pour les parents parisiens. Pour « mieux comprendre les attentes des parents », la Ville de Paris a ainsi récemment mené une consultation auprès de 2 000 familles parisiennes.

S’il en ressort que 64 % d’entre elles considèrent que Paris est une ville où il fait « tout à fait » ou « plutôt » bon vivre avec des enfants, elles sont 37 % à estimer que la période de la petite enfance – de 0 à 3 ans – est leur principale préoccupation et source de questionnement. Alors, comment la mairie répond-elle à cette attente ?

Un total de 34 255 places

Engagement fort lors de sa campagne, Anne Hidalgo avait promis de créer d’ici à 2020, 5 000 nouvelles places de crèche pour répondre à la forte demande dans la capitale. Deux ans plus tard, Dominique Versini, adjointe chargée de la solidarité, des familles et de l’enfance, et Alexandra Cordebard, adjointe chargée de toutes les questions relatives aux affaires scolaires, assurent que le cap est maintenu. « 1 000 places ont d’ores et déjà été créées », se félicite la première. « Et on part de loin », reprend la seconde.

>> A lire aussi : Anne Hidalgo réaffirme sa volonté de créer 5.000 places de crèche à Paris

Avant 2001, Paris était le dernier département en termes d’accueil d’enfants en France. Selon une étude de l’Ined publiée en 2014, il y avait alors 38 places de crèches pour 100 enfants. Au 31 mars 2016, plus de 748 établissements parisiens rassemblent 34 255 places, soit une augmentation de l’offre d’accueil de près de 45 % depuis 2001, selon la mairie.

« Paris est aujourd’hui le premier département français en matière d’accueil collectif. Un enfant sur deux de moins de trois ans est désormais admis dans un établissement d’accueil de la petite enfance », note Dominique Versini, annonçant dans la foulée l’élargissement prochain des amplitudes horaires. Mais la place en crèche reste toutefois de l’ordre du privilège pour les parents parisiens, tant l’attribution reste compliquée.

>> A lire aussi : L’opacité dans l’attribution des places en crèches persiste à Paris

Une charte bientôt signée pour « harmoniser » les attributions de place

Opaques, incompréhensibles, variables ou encore pistonnées… Les adjectifs pour qualifier les conditions d’attribution d’une place en crèche ne manquent pas. Actuellement, chaque arrondissement a sa commission qui étudie les demandes en fonction de critères comme la situation familiale et professionnelle de la mère. Mais chaque commission a ses propres règles et le facteur chance reste important. Les bébés qui sont nés entre janvier et avril ont, par exemple, plus de possibilité d’intégrer une crèche à la rentrée, d’après l’Ined.

>> A lire aussi : A qui bénéficient en priorité les places en crèche?

Pour remédier à cette inégalité, Anne Hidalgo doit annoncer prochainement la création d’une charte destinée à assurer la transparence dans l’attribution des places en crèche et une harmonisation de fonctionnement entre tous les arrondissements parisiens.