Paris songe à ouvrir une heure plus tôt ses parcs et jardins

LOISIRS La Ville experimentera au printemps prochain l'ouverture de quatre parcs clôturés de la capitale à 7h et non plus 8h. De quoi permettre aux « lève-tôt » parisiens de faire du sport avant de filer au travail….

Fabrice Pouliquen
— 
Des Parisiens prennent l'air en août 2016 au parc André-Citroën (15e). Ce parc n'ouvre qu'à 8h le matin.
Des Parisiens prennent l'air en août 2016 au parc André-Citroën (15e). Ce parc n'ouvre qu'à 8h le matin. — ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

C’est une nouvelle qui devrait satisfaire les joggeurs les plus matinaux. La ville de Paris songe à ouvrir une heure plus tôt ses parcs et jardins clôturés, les plus grands, à compter d’avril prochain. Soit à 7h quand la majorité aujourd’hui 

Le matin, dernier moment disponible des Parisiens ?

Il s’agira dans un premier temps d’une expérimentation sur quatre parcs de la ville avec un bilan d’étape à l’automne 2017. Mais si tout se passe bien, le vœu présenté la semaine dernière prévoit d’envisager une extension du dispositif à tous les parcs et jardins.

L’idée n’est pas de l’équipe d’Anne Hidalgo mais du . Le constat de départ est simple : le matin, avant l’embauche, est souvent le dernier moment disponible des Parisiens. Mais pour s’adonner à une activité physique à l’air libre (et sans payer), c’est compliqué. « Il n’y a aujourd’hui que les parcs et jardins non clôturés qui sont accessibles avant 8h dans la capitale, note Eric Hélard, vice-président du groupe UDI-Modem au conseil de Paris. Ils ne représentent que 30 % de la surface totale des parcs et jardins parisiens. »

Trois exceptions

Et encore, « sur ces 30 %, la grande majorité sont des squares et petits parcs », reconnaît  adjointe d’Anne Hidalgo chargée des espaces verts. Pas pratique pour un jogging. Seuls alors  ,   et les   dérogent à la règle des parcs clôturés en étant déjà ouvert à 7h.

Mais ça ne suffit pas à répondre à la demande. Benjamin Raka, élu CGT à , le constate régulièrement ou reçoit les remontées de ses collègues : « il y a beaucoup de gens à attendre aux portes des parcs lorsque nous les ouvrons le matin, constate-t-il. Au   (18e) par exemple. »

Faire de ces parcs des traversantes…

En ouvrant une heure plus tôt, Pénélope Komitès n’espère pas seulement satisfaire les sportifs. « Nous avons reçu plusieurs demandes de Parisiens souhaitant des ouvertures plus matinales des parcs pour qu’ils puissent les traverser lorsqu’ils se rendent à leur travail et non plus les contourner ce qui peut être une grosse perte de temps, explique-t-elle. C’était l’un des arguments pour lequel nous avons ouvert à 7h le parc Montsouris, il y a deux ans. »

D’autres grands parcs gagneraient aussi à ouvrir à 7h pour faire office de pénétrantes, assure l’élue. Le  (15e) ?    (17e) ?    (6e) ? Pénélope Komitès ne donne pas encore de nom. « Nous n’avons pas choisi les quatre parcs qui feront l’objet de l’expérimentation, explique-t-elle. Nous concerterons ce mois-ci les maires d’arrondissement. Je sais que Jérôme Coumet [maire du 13e] est d’ores et déjà intéressé. Mais s’il y en a d’autres, on pourrait envisager plus de quatre parcs ouverts une heure plus tôt pour cette expérimentation. »

Des petits poumons verts à optimiser

Pénélope Komites devra aussi convaincre les agents de la direction des espaces verts et de l’environnement de cette extension des horaires. Benjamin Raka se dit prudent à ce jour. « Nous ne sommes pas contre répondre à une demande des Parisiens, commence-t-il. Mais depuis deux ans, la ville de Paris ouvre aussi . Or, la ville n’a pas mis en place tous les moyens que nous demandions pour faire face à cette extension des horaires. » Le syndicaliste évoque par exemple l’absence d’éclairage dans certaines allées sombres du parc des Buttes-Chaumont.

Eric Hélard reste confiant : « Ouvrir les parcs clôturés à 7h plutôt que 8h ne devrait pas plomber le budget de la ville, estime-t-il. A la différence de Londres, Paris dispose de nombreux petits poumons verts disséminés un peu partout. Autant en profiter un maximum ».