Paris: Un agent de la ville était le cerveau d’un trafic de cocaïne

FAITS DIVERS L’homme de 34 ans, au train de vie élevé, travaillait dans le 18e arrondissement. Le trafic durait depuis plusieurs années dans un commerce de la rue de la Réunion (20e)…

Fabrice Pouliquen

— 

Des sacs de cocaïne (illustration).
Des sacs de cocaïne (illustration). — Martin Mejia/AP/SIPA

Samedi les policiers du commissariat du 20e arrondissement ont fait tomber le cerveau présumé d’un trafic de cocaïne qui se déroulait depuis plusieurs mois rue de la Réunion au grand dam des riverains. Et surprise : le fournisseur de la drogue n’était autre qu’un agent technique de la ville de Paris, employé à la mairie du 18e arrondissement, indique Le Parisien.

Dans l’épicerie-taxiphone de la rue de la Réunion

Âgé de 34 ans, il avait un train de vie élevé et inexpliqué. Lors de son arrestation, il était en possession de 46 grammes de cocaïne d’une valeur marchande de 3.500 euros. Il a reconnu le trafic.

Son complice, l’épicier-taxiphone de la rue de la Réunion, a également été interpellé. De même que la nourrice, qui hébergeait la cocaïne. La sœur et la mère de l’agent municipal ont également été interpellées, précise Le Parisien. Ces deux dernières ont été trouvées en possession de 90.000 euros dont elles n’expliquent pas la provenance. A cela s’ajoutaient 16.000 euros en liquide et un compte bancaire alimenté à hauteur de 45.000 euros.

« En Porsche Cayenne pour ramasser le fric »

La mère, la sœur et la nourrice ont été libérées, mais placés sous contrôle judiciaire. L’agent de la ville et l’épicier ont, eux, été placés sous mandat de dépôt à la prison de Fleury-Mérogis (Essonne).

Les policiers avaient ce réseau dans le collimateur depuis septembre. Rue de la Réunion, c’est le grand soulagement, rapporte Le Parisien. « On n’en pouvait plus, raconte un riverain. Ça deale à ciel ouvert et à notre barbe. Ils font du bruit et nous menacent. Le dimanche, il y a des mecs qui passent en Porsche Cayenne et costards de mafieux pour ramasser le fric. »